BFM Business

La consommation des ménages s'accélère

En juin, la consommation des ménages a été portée par le "dynamisme de la consommation alimentaire", qui a progressé de 0,6%, selon l'Insee.

En juin, la consommation des ménages a été portée par le "dynamisme de la consommation alimentaire", qui a progressé de 0,6%, selon l'Insee. - Sophie Lautier - AFP

La consommation des ménages français a augmenté de 0,4% en juin, notamment en raison du dynamisme de la consommation alimentaire, selon l'Insee ce vendredi.

La consommation des ménages français s'accélère. En juin, cet indicateur a augmenté de 0,4% -après +0,1% en mai- a annoncé l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vendredi 31 juillet. Cette hausse est principalement due au "dynamisme de la consommation alimentaire", qui a progressé de 0,6% en juin, explique l'Insee.

"Sur l'ensemble du deuxième trimestre les dépenses de consommation des ménages en biens sont quasi-stables (-0,1%), après une vive augmentation au premier trimestre (+1,5%)", indique par ailleurs l'Insee.

A noter que cette statistique ne prend en compte que la consommation de biens et pas celle de services.

La consommation énergétique en repli sur le trimestre

En juin, les achats en biens durables ont ralenti, à +0,4% (contre +0,7% en mai). Les dépenses en équipement du logement et en automobiles ont augmenté, respectivement de 0,4% et 0,7%, mais les achats en autres biens durables se sont nettement repliés.

Les achats de textile, habillement et cuir ont progressé (+0,4%), de même que les dépenses en autres biens fabriqués (+0,2%), portées notamment par les dépenses en quincaillerie-bricolage.

La consommation en énergie est elle restée quasi-stable en juin (-0,1%). Sur l'ensemble du deuxième trimestre, elle a reculé de 2,2%, principalement en gaz et en électricité, ce qui a été compensé par la hausse de 0,8% des dépenses de consommation alimentaire.

V.R. avec AFP