BFM Business

L’avocat japonais de Carlos Ghosn a appris son départ par la presse et se dit "abasourdi"

L’avocat japonais de Carlos Ghosn a confié à la presse japonaise avait été surpris par le départ de son client, qu’il a appris par la presse.

L’avocat japonais de Carlos Ghosn a confié à la presse japonaise avait été surpris par le départ de son client, qu’il a appris par la presse. - AFP

L’avocat japonais de Carlos Ghosn a confié à la presse japonaise avoir été surpris par le départ de son client, qu’il a appris par la presse. Il se dit "abasourdi".

Le départ de Carlos Ghosn du Japon, où il était en résidence surveillée en attente de son procès, pour le Liban ce lundi semble s’être faite dans la plus grande discrétion. Même son avocat japonais, Junichiro Hironaka, ne semble pas avoir été au courant du projet de son client.

Ce dernier a déclaré à la presse locale avoir appris le départ de Carlos Ghosn par la presse, "à la télévision", précise-t-il aux médias japonais. Il se dit "abasourdi", "c'est une surprise totale". Il a par ailleurs déclaré qu’il n’avait eu aucun contact avec Carlos Ghosn depuis son départ du Japon pour Beyrouth.

Dans un communiqué, Carlos Ghosn a confirmé ce mardi matin qu’il se trouvait bien au Liban. "Je n'ai pas fui la justice, je me suis libéré de l'injustice et de la persécution politique. Je peux enfin communiquer librement avec les médias, ce que je ferai dès la semaine prochaine", écrit l’ex-PDG dans un communiqué.

Pauline Ducamp, avec AFP