BFM Business

Jeux de tirage en ligne, arrêt des paris sportifs: comment la FDJ a traversé la crise du Covid

La Française des Jeux a limité la casse en 2020. Grâce aux jeux en ligne et à un plan d'économies de 80 millions d'euros, les bénéfices sont en hausse, détaille sur notre antenne sa PDG, Stéphane Pallez.

Comme toutes les autres entreprises, la Française des Jeux a souffert de la crise en 2020. Malgré un recul des mises de 7%, les bénéfices sont en hausse, notamment grâce à un plan d'urgence qui a permis de réaliser 80 millions d'euros d'économies.

Lors du premier confinement, l'arrêt des paris sportifs qui représentent 20% des revenus de la FDJ a eu l'effet d'un coup de massue. Et malgré l'ouverture des points de vente comme les tabacs pendant les deux confinements, l'activité s'y est réduite.

Sur notre antenne, Stéphane Pallez, PDG de la FDJ, explique que certains jeux "incompatibles avec la situation" ont dû être arrêtés. Par exemple ceux qui obligeaient à rester dans le commerce pour consulter les résultats, à l'image du jeu Amigo.

"Les jeux de tirage en ligne ont très bien fonctionné"

A cause des restrictions de circulation, les Français ont beaucoup joué sur leur téléphone et sur le site internet. Résultat, en 2020, le numérique était en progression de 40%.

"Le digital représente 10% de nos mises. On investit depuis cinq ans dans le digital donc avant la crise, on était déjà sur une croissance de 20%. On n'est pas passé de 0 à 40%. Mais clairement, il y a eu une accélération, en particulier sur la loterie", analyse la PDG de l'entreprise sur BFM Business.

"Les jeux de tirage en ligne ont très bien fonctionné et ont crû de 300%. Les gens ont l'habitude et veulent jouer au Loto et à l'Euromillions, notamment quand on a un jackpot de 200 millions d'euros", s'amuse Stéphane Pallez.

Les jeux de grattage ont logiquement moins bien fonctionné. Malgré tout, 2020 fut "une année où on a été très agiles et très réactifs", se félicite la patronne de la FDJ.

"Nous avons 450.000 actionnaires individuels à la FDJ, il ne fallait pas les décevoir", assure Stéphane Pallez.

La FDJ a généré en 2020 un bénéfice net de 214 millions d'euros, en hausse de 5,9%. L'entreprise a enregistré des mises de 16 milliards d'euros (-7%) et le chiffre d'affaires a reculé de 6%, à 1,920 milliard d'euros.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech