BFM Business

Rivian prend du muscle pour défier Tesla

Rivian compte sur une mise en production de son R1T en cours d'année, et une mise en vebte l'année prochaine.

Rivian compte sur une mise en production de son R1T en cours d'année, et une mise en vebte l'année prochaine. - Phillip Faraone / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le constructeur américain de véhicules électriques pourrait bientôt accueillir General Motors et Amazon à son tour de table.

Rivian change de dimension. Jusque-là, le constructeur américain faisait plutôt figure de curiosité dans le monde automobile, mais il est clairement en train de prendre des options pour peser lourd sur le marché du véhicule électrique, et peut-être commencer à menacer les parts de marché de la superstar Tesla.

Créé il y a 9 ans seulement, Rivian Automotive, à l'époque petite start-up basée à Plymouth dans le Michigan, partait d'un postulat simple : Tesla a pris trop d'avance sur le marché de l'automobile électrique avec sa gamme de berlines, et domine désormais le marché. Que peut donc apporter de nouveau un spécialiste de l'électrique sur le marché américain?

Inventer le pick-up du futur

La réponse est venue naturellement, en regardant les segments de marché. L'Amérique est toujours aussi friande de pick-up, qui constituent 1/5ème du marché américain annuellement, avec 3 millions de véhicules vendus environ. La voiture la plus vendue aux Etats-Unis, année après année, étant toujours le Ford F-150, le bon vieux pick-up traditionnel américain. Pourquoi ne pas travailler à une alternative 100% électrique qui ferait référence?

Rivian s'est donc retroussé les manches, et a travaillé sur un prototype suivant ce cahier des charges. Le groupe a réuni des financements conséquents, notamment le fonds d'investissement japonais Sumitomo, le saoudien Abdul Lateef Jamil et la banque britannique Standard Chartered. Plusieurs centaines de millions de dollars de financement ont été réunis, ce qui a permis à Rivian de multiplier les sites de production et bureaux d'études, 3 aux Etats-Unis et même un en Grande-Bretagne. L'entreprise compte désormais 700 salariés.

Deux supergéants autour du dossier

Le fruit de ces années de développement, le R1T, a été présenté en grande pompe au Salon de Los Angeles il y a quelques semaines. Un pick-up 100% électrique au design futuriste, à trois niveaux d'autonomie, de 370 à 640 km, d'une puissance allant de 105 à 180 kWh, dépassant les Tesla les plus puissantes, capable d'accélérations décoiffantes et doté de toutes les fonctionnalités high-tech de ce type d'engin, jusqu'à des capacités d'autonomie avancées.

Un gros coup pour Rivian qui pourrait bien changer totalement de dimension désormais. Car deux géants s'intéressent de près à ses créations désormais, notamment General Motors et Amazon, qui pourraient eux aussi financer l'expansion et la croissance de Rivian. Et sur les bases d'une valorisation d'entreprise élevée, de 1 à 2 milliards de dollars selon l'agence Reuters.

Vers un accord global ?

GM, qui est en pleine période de restructuration et de rationalisation de ses investissements, a peut-être trouvé en Rivian le partenaire rêvé pour produire en masse un pick-up électrique du futur. Même si le géant automobile ne fait pas de commentaire sur ses intentions, GM souligne son « admiration vis-à-vis de la contribution de Rivian à un avenir à zéro
émission et à un avenir tout électrique ». 

Quant à Amazon, qui se refuse à toute communication à ce sujet, le lien est vite établi : l'annonce d'une coopération du groupe de Jeff Bezos avec Audi dernièrement, a révélé son intention de tester une nouvelle activité et un nouveau marché potentiellement juteux, celui de la recharge pour voiture électrique. Une coopération technique et financière avec ce nouvel acteur paraît tout à fait logique. Un accord formel entre GM, Rivian et Amazon, pourrait être annoncé dans quelques mois.

Etape industrielle cruciale

De quoi renforcer les ambitions de Rivian, qui compte lancer la production en série de ses modèles en cours d'année et commencer à les vendre dès l'année prochaine. Le tout à des tarifs étudiés, inférieurs à ceux pratiqués par Tesla pour des puissances équivalentes, le R1T pouvant être commandé à partir de 54.300 euros dans sa version de base. Un autre engin de type SUV à 7 places, le R1S, sera lui aussi lancé.

Sur le papier, l'américain Rivian a tous les arguments pour devenir en peu de temps un acteur majeur de l'automobile américaine, en la bousculant sur ses marchés les plus porteurs et les plus résistants, les SUV de grande taille et les pick-up. Mais l'expérience de son principal rival, Tesla, montre bien aussi la complexité de la production de masse d'automobiles très high-tech, sans même parler de l'eco-système de recharge et la maintenance. La sortie des premiers exemplaires Rivian sera donc une étape capitale.