BFM Business

Powerball: trois Américains se partageront le jackpot

Le montant du jackpot avait atteint une somme inédite

Le montant du jackpot avait atteint une somme inédite - Spencer Platt - Getty Images - AFP

Les organisateurs de la loterie américaine, au jackpot incroyable de 1,6 milliard de dollars, ont annoncé ce jeudi 14 janvier que trois tickets gagnants ont été vendus en Californie, dans le Tennesse et en Floride.

Il y avait pour chaque personne une chance sur 292 millions de trouver les numéros gagnants (4,8,19,27, 34 avec le 10 en numéro "Powerball") et tirer ainsi le gros lot. Soit 25 fois moins que de devenir Président des États-Unis. Mais leur bonne étoile a marché.

Il sont ainsi trois Américains à avoir remporté le Powerball, la loterie géante américaine, qui peut donc prétendre à empocher le jackpot de 1,6 milliard de dollars, un montant record pour une loterie. 

Les organisateurs ont en effet annoncé qu'il y avait des tickets gagnants en Calfornie, dans le Tennesse et en Floride.

Une fiscalité qui réduit nettement le gain

Pour être tout a fait exact, même s'il n'y avait eu qu'un seul gagnant il n'aurait pas été milliardaire. En effet, le Powerball laisse le choix au vainqueur: soit il aurait pris l'argent tout de suite, soit il l'aurait reçu petit à petit sous forme d'annuités pendant 29 ans.

Le 1,6 milliard de dollars correspond à la somme qu'il aurait dans le second cas de figure, au bout de 29 ans. Si, à l'inverse, il aurait choisi de toucher directement son pactole, il n'empocherait "que" 930 millions de dollars. À cela il faut rajouter la fiscalité, cette somme étant effectivement un montant avant impôt. En comptant les prélèvements au niveau fédéral et de l'État de Californie, le gagnant ne reçoit que la moitié à peu près de ses gains.

Avant ce tirage exceptionnel, c'était une autre loterie américaine, le Mega Millions, qui détenait le record de la plus grosse cagnotte. Mais à l'époque ce montant était plus de deux fois inférieur: 656 millions de dollars. Et Il avait alors été divisé entre trois gagnants, qui avaient, chacun reçu, un peu plus de 218 millions de dollars.

Le record pour une seule personne date de mai 2013 lorsqu'une retraitée de 84 ans, Gloria C.Mackenzie, avait gagné 590,5 millions de dollars.

Une incroyable série

Pour revenir à ce tirage du Powerball, le montant exceptionnel de cette loterie bihebdomadaire a pu être atteint grâce à la conjonction de plusieurs facteurs. Tout d'abord, il y a eu une série exceptionnelle de tirages sans gagnant (18), personne n'ayant gagné le gros lot depuis le 4 novembre dernier. La cagnotte gonflait ainsi à chaque tirage, la somme étant à chaque fois remise en jeu. Mécaniquement, plus celle-ci est grosse, plus elle a attiré les joueurs. Or plus il y a de participants qui paient de billets (2 dollars l'unité), plus le montant de la cagnotte enfle. Il y a donc eu un "effet boule de neige" au fur et à mesure que les gains grossissaient.

Pourquoi les Américains jouent-ils alors qu'ils ont une chance sur 292 millions de gagner? Pour la même raison que leurs collègues Européens jouent à l'Euromillion. "Cela vous donne un permis pour rêver", résume George Loewenstein, co-directeur du centre de recherche sur les décisions comportementales de la Carnegie Mellon University de Pittsburg cité par USA Today.

Julien Marion avec agences