BFM Business

Pour Donald Trump, ce ne sont pas les tarifs douaniers le problème, mais la Fed

Le président américain a une nouvelle fois attaqué la Réserve fédérale.

Le président américain a une nouvelle fois attaqué la Réserve fédérale. - Mandel Ngan- AFP

Le président américain, niant que les surtaxes douanières sur les produits chinois soient responsables du ralentissement de l'économie, rejette une nouvelle fois la responsabilité sur la banque centrale américaine.

Pour Donald Trump, les tarifs douaniers imposés pour forcer la Chine à négocier un accord commercial ne sont aucunement un problème… Par contre, il assure, encore une fois, que la banque centrale américaine est responsable du ralentissement de l'économie américaine. "Nous n'avons pas de problème de tarifs douaniers (nous remettons sur le droit chemin les mauvais joueurs et ceux qui ont des pratiques injustes), mais la Fed pose un problème. Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils font", a assuré le président américain dans l'un de ses habituels tweets.

De nombreuses fédérations professionnelles l'ont mis en garde ces derniers jours contre les effets néfastes des droits de douane sur les produits importés de Chine. S'il accuse avec beaucoup de virulence la Fed de freiner "son" économie, il a innové vendredi en accusant les entreprises qui se plaignent des tarifs d'être dirigées par des incompétents. "Des entreprises mal dirigées et faibles blâment --et c'est bien vu-- ces petits tarifs plutôt qu'elles-mêmes pour mauvaise gestion... et qui peut vraiment leur en vouloir de faire ça? Ce ne sont que des excuses!", a-t-il encore tweeté.

Dollar vs Euro

Donald Trump s'est aussi insurgé contre le niveau élevé du dollar, accusant encore une fois la Fed de ne "RIEN faire", alors que "l'euro chute comme un dingue face au dollar, ce qui leur donne un gros avantage à l'export et pour le secteur manufacturier". Il a répété une nouvelle fois une contrevérité, selon laquelle le dollar serait maintenant le plus élevé de l'histoire. Le niveau du billet vert a en effet déjà été beaucoup plus élevé par rapport aux principales devises mondiales, notamment au milieu des années 1980.

J. B. avec AFP