BFM Business

Les 500 plus grosses fortunes du monde ont touché le jackpot en 2016

Leur patrimoine a grossi de plus de 5%, soit 237 milliards de dollars de plus en un an. Un pactole qu'elles doivent essentiellement aux bonnes performances de Wall Street.

Gagnants à tous les coups. Voilà ce que l’on pourrait dire des 500 plus grosses fortunes de la planète, dont le portefeuille a gonflé de quelque 237 milliards de dollars en 2016, soit 5,4% de plus qu'à la fin 2015. Elles détiennent désormais à eux seuls 4.427 milliards de dollars. Une somme qui correspond au PIB de la France et de l’Italie cumulés, ou encore au quart du PIB des États-Unis.

Selon Bloomberg qui évalue l'évolution du patrimoine des multimilliardaires au jour le jour, cette plus-value s’explique principalement par les bonnes performances de Wall Street. Le S&P 500 a par exemple terminé l'année sur une progression de plus 10%, quand le Dow Jones tutoie le seuil historique des 20.000 points.

Les premiers bénéficiaires de la bonne santé des marchés sont d’ailleurs les milliardaires américains, qui ont amplement profité du rebond boursier dans la foulée de l’élection de Donald Trump. Un comble, lorsque l’on sait que la plupart d’entre eux avaient activement supporté… Hillary Clinton.

Près de 10 milliards de plus pour Bill Gates

Bill Gates, toujours numéro 1 du classement, a ainsi vu sa fortune augmenter de 9,8 milliards de dollars en 2016, pour atteindre 91,5 milliards. Mieux: Warren Buffet, numéro 2, s’est enrichi en un an de 11,8 milliards. Même tendance pour le patron d’Amazon Jeff Bezos (+ 7,5 milliards), celui de Facebook Mark Zuckerberg (+5,4 milliards) ou encore le PDG d’Oracle Larry Ellison (+2,2 milliards).

Autre gagnants: les milliardaires exposés aux cours du pétrole et des autres matières premières: Lakshmi Mittal, Margarita Louis Dreyfus, ainsi que de nombreux oligarques russes.

Les milliardaires chinois malmenés

Les perdants, eux, viennent essentiellement des pays émergents -notamment la Chine- où les marchés ont été chahutés. Le plus grand promoteur chinois Wang Jianlin (Wanda) a ainsi terminé 2016 avec un patrimoine amputé de près de 6 milliards de dollars. Le Mexicain Carlos Slim, lui, a accusé une perte d’environ 3 milliards.

La baisse de l’euro a, de son côté, produit des effets contrastés parmi les milliardaires français. Bernard Arnault (LVMH) a vu sa fortune augmenter de plus de 7 milliards de dollars et Liliane Bettencourt (L’Oréal) de 3,8 milliards, mais Serge Dassault doit faire contre mauvaise fortune bon coeur. En dépit des succès du Rafale à l'export, son patrimoine professionnel a été réduit de 700 millions par rapport à l'an passé.

Y.D.