BFM Business

Le Premier ministre japonais salue la politique économique de Hollande

François Hollande a reçu le Premier ministre japonais à l'Elysée, ce lundi 5 mai.

François Hollande a reçu le Premier ministre japonais à l'Elysée, ce lundi 5 mai. - -

Invité à l'Elysée, lundi 5 mai, Shinzo Abe a loué le président français pour avoir lancé "la flèche" de la renaissance de l'économie française.

Si les soutiens se font rares en France, François Hollande peut compter sur celui de dirigeants étrangers, à l'instar de Shinzo Abe. Le Premier ministre japonais, en pleine tournée européenne et invité à l'Elysée, a loué son hôte pour avoir lancé "la flèche" de la renaissance de l'économie française, en référence aux mesures de relance, baptisées "Abenomics", qu'il a mises en oeuvre dans son propre pays.

"On peut vraiment dire que le président Hollande a lancé la flèche pour la renaissance, la redynamisation de l'économie française", a ainsi affirmé Shinzo Abe, ce lundi 5 mai, à l'issue d'un entretien avec le chef de l'Etat français.

Ce message optimiste tombe à pic pour François Hollande qui vient de prédire "un retournement économique" favorable pour la deuxième phase de son quinquennat, alors que sa politique, très critiquée, l'a fait chuter au plus bas dans les sondages depuis son élection.

Les "Abenomics" marquent le pas

Les "Abenomics" caractérisent la politique du chef du gouvernement japonais, marquée essentiellement par des largesses budgétaires et une politique monétaire ultra-souple. Cette politique, qui a provoqué une spectaculaire relance de la croissance dans l'archipel nippon, voit aujourd'hui ses effets s'atténuer. Elle est désormais dans la ligne de mire du FMI, qui presse le Japon de lancer les deux autres flèches des réformes structurelles et de la consolidation budgétaire.

Shinzo Abe s'est par ailleurs félicité "d'avoir tissé des relations de confiance personnelle" depuis la visite de François Hollande au Japon en juin 2013.

Y. D .avec AFP