BFM Business

Le FMI abaisse sa prévision de croissance pour la France

La crise des réfugiés en Europe inquiète le FMI

La crise des réfugiés en Europe inquiète le FMI - Mandel Ngan - AFP

Le Fonds table désormais sur une hausse du PIB de la France de 1,3% cette année. Soit 0,2 point de moins que sa précédente prévision qui était aussi celle du gouvernement.

Voilà qui ne sera clairement pas du goût du gouvernement. Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la baisse ce mardi 19 janvier sa prévision pour la croissance française en 2016.

Après avoir gagné 1,1% en 2015, le PIB français devrait progresser de 1,3% cette année, soit 0,2 point de moins que ce qui était prévu en octobre, selon les nouvelles projections mondiales du FMI.

Un peu plus pessimiste pour 2017

Le gouvernement, lui, sur une croissance légèrement supérieure de 1,5%. Dans son court document consacré à la conjoncture mondiale, le Fonds ne donne pas d'explication sur cet abaissement qui contraste avec le relèvement de la prévision pour la zone euro (+0,1 point à 1,7%), porté par l'Allemagne (1,7%) et l'Espagne (2,7%).

Aucune prévision n'est par ailleurs livrée pour la Grèce, qui a obtenu à l'été dernier son troisième plan de sauvetage financier en cinq ans. Pour 2017, le FMI se montre également légèrement plus pessimiste pour la France avec une croissance estimée à 1,5%, en recul de 0,1 point par rapport aux prévisions publiées il y a trois mois.

Toujours concernant l'Europe, le FMI s'est inquiété de l'afflux de migrants sur le Vieux Continent. "La vague de réfugiés constitue un grave problème pour la capacité d'absorption des marchés du travail de l'Union européenne et met à l'épreuve les systèmes politiques", assure-t-il.

Le Fonds monétaire international a également sabré dans sa prévision de croissance mondiale qui passe de 3,6 à 3,4% pour 2016.

J.M. avec AFP