BFM Business

Le cannabis, un marché toujours plus lucratif pour les États-Unis

Le cannabis pourrait générer 40 milliards de dollars de revenus en trois ans.

Le cannabis pourrait générer 40 milliards de dollars de revenus en trois ans. - Desiree Martin - AFP

Au moins 400.000 embauches en trois ans sont prévues dans le secteur du cannabis légal, qui devrait générer 40 milliards de dollars de revenus, assure une nouvelle étude.

Le secteur du cannabis légal devrait générer 40 milliards de dollars et plus de 400.000 embauches d'ici 2021 aux États-Unis, estime une étude publiée mardi.

Cette nouvelle estimation du cabinet spécialisé Arcview en partenariat avec BDS Analytics comprend des achats directs de la part des consommateurs anticipés à 20,8 milliards de dollars d'ici trois ans. Mais aussi les recettes indirectes que les revendeurs versent aux cultivateurs et divers sous-traitants (comptables externalisés, etc.) ou dépensent auprès de commerces non-affiliés au secteur (supermarchés, magasins en ligne...).

La nouvelle projection représente un bond de 150% comparé aux recettes enregistrées en 2017 (16 milliards de dollars), selon ce rapport diffusé au lendemain de l'entrée en vigueur de la loi autorisant l'usage récréatif de la marijuana en Californie.

Le cannabis lourdement taxé

Arcview et BDS s'attendent à ce que 4 milliards de dollars de recettes fiscales soient générées d'ici trois ans dans le pays grâce à ce secteur en plein boom, d'après le rapport qui affirme que les États pionniers dans la marijuana récréative enregistreront les meilleures retombées économiques.

De nombreux clients et exploitants se plaignent toutefois en Californie des lourdes taxes appliquées au cannabis et ses produits dérivés: elles peuvent atteindre 35% en incluant les taxes d'État, du comté ou de la municipalité.

L'État le plus peuplé du pays est devenu lundi le plus gros marché mondial légal de la marijuana, et l'accueil du public a été enthousiaste, avec des files d'attente et des ruptures de stocks dans les dispensaires déjà homologués et ouverts.

Y.D. avec AFP