BFM Business

La pauvreté et les inégalités menacent l’économie américaine

Un Américain sur 7 vit dans la pauvreté.

Un Américain sur 7 vit dans la pauvreté. - Frederic J. Brown - AFP

Lors de son examen annuel, le FMI a mis en garde les États-Unis, les pressant de lutter de façon urgente contre des phénomènes qui ne cessent de s’étendre.

Le message est on ne peut plus clair, pour le futur président américain. Le Fonds monétaire international (FMI) a pressé les États-Unis de lutter "de façon urgente" contre la pauvreté et l'inégalité, qui pèsent sur l'avenir du bien-être économique du pays, selon l'examen annuel de la première économie mondiale publié mercredi.

Les experts du Fonds ont par ailleurs ramené à 2,2% leur prévision de croissance du Produit intérieur brut (PIB) cette année, soit un abaissement de 0,2 point de pourcentage par rapport à la prévision d'avril.

Pour 2017, le FMI projette toujours une croissance de 2,5%. Vu le mouvement global de désinflation, la remontée des taux d'intérêt américains doit être "très progressive" et la banque centrale américaine (Fed) devrait se permettre d'accepter que l'inflation (actuellement de 1,1%) puisse dépasser provisoirement son objectif de 2%, estime le FMI.

La taille de la classe moyenne n'a jamais été aussi faible en 30 ans

"Malgré leur expansion, les États-Unis font face à un ensemble de forces qui vont peser sur la poursuite d'un plus grand bien-être économique", relève par ailleurs le Fonds, citant le vieillissement de la population, celui des infrastructures, la diminution de la classe moyenne et la polarisation accrue des revenus.

Ces facteurs s'ajoutent "à des tendances pernicieuses à long terme qui ont affecté les revenus", relève encore l'institution. Elle souligne notamment que la part des revenus fournie par le travail s'est réduite de 5% depuis 15 ans dans le pays et que la taille de la classe moyenne n'a jamais été aussi faible en 30 ans. "La distribution de la richesse et des revenus est de plus en plus polarisée et la pauvreté a augmenté", ajoute le FMI.

"Il y a nécessité urgente à s'attaquer à la pauvreté", enchaîne l'institution, qui souligne qu'un Américain sur sept vit dans la pauvreté et que 40% d'entre eux travaillent. Le Fonds préconise notamment des crédits d'impôts mieux ciblés ou le relèvement du salaire minimum fédéral (actuellement de 7,25 dollars de l'heure).

Y.D. avec AFP