BFM Business

La France n’est plus la cinquième puissance économique mondiale

La France est désormais devancée par le Royaume-Uni.

La France est désormais devancée par le Royaume-Uni. - Patrick Kovarik - AFP

Le pays est désormais devancé par le Royaume-Uni, qui possède un produit intérieur brut plus élevé, selon les estimations de la Commission européenne citées par Le Figaro mercredi. La France recule ainsi à la sixième place mondiale.

S’il ne s’agit pas d’une véritable surprise, la nouvelle pourrait porter un nouveau coup au moral d’une économie française moribonde.

En 2014, la France a en effet perdu sa place de cinquième économie mondiale au profit du Royaume-Uni. C’est ce que révèlent les estimations du produit intérieur brut (PIB) de la Commission européenne, citées par Le Figaro mercredi 7 janvier.

Le PIB britannique se serait ainsi élevé l'an dernier à 2.232 milliards d'euros, et celui de la France à 2.134 milliards d'euros. En 2013, le PIB tricolore était de 2.114 milliards d'euros, tandis que celui du Royaume-Uni pointait à 2.017 milliards. Les bilans définitifs, eux, seront publiés dans quelques semaines.

La réappréciation de la livre sterling fait pencher la balance

L'inversion des places entre les deux pays était attendue, et résulte de plusieurs facteurs. D’une part, le Royaume-Uni a bénéficié l'an dernier d'une croissance bien plus rapide que celle de la France (+3% contre +0,4%), ce qui lui a permis de rattraper une partie de son retard.

D’autre part, une inflation plus soutenue (+1,5% contre +0,8%) est venue amplifier le phénomène. Tandis que la réappréciation de la livre sterling (+5,4% par rapport à la monnaie unique) a définitivement fait pencher la balance, selon le quotidien.

Emmanuel Macron "surpris" de la situation

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour François Hollande qui, lors de ses vœux, avait une nouvelle fois rappelé que la France était "la cinquième puissance économique du monde". Le tout afin d’appuyer son message de "confiance et de volonté".

Depuis les Etats-Unis, Emmanuel Macron s'est quant à lui déclaré "surpris que nous soyons derrière le Royaume-Uni". "Le point clé c’est que nous souffrons d’un manque de croissance en Europe et dans la zone euro. En France, on se bat dur pour récupérer cette croissance", a-t-il assuré.

Les quatre premières puissances économiques mondiales sont toujours les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l'Allemagne.

Y.D. avec Reuters