BFM Business

La croissance de la Chine ralentit, mais ne s'effondre pas

BFM Business

L'économie chinoise subit un véritable coup de frein. Mais elle devrait repartir en 2013, notamment grâce à l'assouplissement de la politique monétaire initiée par la Banque de Chine

L'économie chinoise continue de ralentir, selon le diagnostic établi par la Banque Mondiale ce lundi 8 octobre, qui revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour cette année. Elle ne table plus que sur une hausse de 7,7% du PIB cette année. La pire performance depuis 13 ans, si cela se confirme.

La Chine subit une double peine, selon le chef économiste de la Banque Mondiale. D'un côté la faiblesse des exportations du fait des incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale et particulièrement sur la zone euro. Et de l'autre la faiblesse de la demande intérieure. L'investissement notamment ralentit, conséquence des mesures prises par Pékin l'année dernière pour éviter la surchauffe dans l'immobilier.

La croissance devrait repasser au-dessus de 8% l'année prochaine

Le phénomène n'est pas nouveau. Le ralentissement pourrait même s'aggraver d'ici la fin de l'année. Mais Pékin a déjà annoncé des mesures avant l'été pour rectifier le tir. La Banque de Chine a assoupli sa politique monétaire pour stimuler le crédit. "Cela commence à produire ses effets", indique la Banque Mondiale.

Du coup, l'institution de Washington est un peu plus optimiste pour l'année prochaine. "Le risque d'un atterrissage forcé est faible, la croissance devrait repasser au-dessus de 8% en 2013", précise la Banque Mondiale. Un optimisme partagé par l'OCDE qui estime pour sa part que la dégradation en Chine semble se stabiliser.

Alexis Pluyette