BFM Business

L'OCDE inquiète pour la croissance dans les émergents

L'OCDE constate que l'activité ralentit dans les grands pays émergents, comme la Chine

L'OCDE constate que l'activité ralentit dans les grands pays émergents, comme la Chine - -

L'Organisation de Coopération et de Développement Économiques constate, ce mardi 13 mai, que l'activité continue de ralentir dans les grands pays émergents, alors qu'elle se stabilise ailleurs.

L'activité ralentit dans les grands pays émergents. Un phénomène d'autant plus inquiétant que la dynamique de croissance reste globalement stable dans les économies avancées, a indiqué l'OCDE ce mardi 13 mai.

L'organisation publiait aujourd'hui ses indicateurs mensuels, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité. Or ils signalent une croissance inférieure à la tendance de long terme pour la Chine, l'Inde et le Brésil.

Chez les grandes économies émergentes, l'indicateur pour la Chine se dégrade de 0,1 point à 98,8 de même que celui du Brésil à 98,4, des niveaux qui signalent une croissance inférieure à la tendance de long terme. L'Inde, sans changement à 97,7, est dans la même situation. Le seuil de 100 correspond à la tendance de long terme de l'activité économique.

L'indicateur français stable

L'indicateur global pour la zone OCDE, lui, est stable à 100,6 par rapport au mois précédent. Celui des seuls pays du G7, en baisse de 0,1 point à 100,6, indique de même une dynamique de croissance stable, tandis que celui de la zone euro, en progression de 0,1 point à 101,2, signale une inflexion positive de celle-ci.

L'indicateur pour la France reste inchangé à 100,4, signalant une dynamique de croissance stable, tout comme celui de l'Allemagne, qui ne varie pas à 100,8.

S'agissant de la Russie (-0,2 à 99,2), l'OCDE fait état seulement d'une "modération de la croissance".

N.G. avec agences