BFM Business

Janet Yellen affiche sa prudence sur l'évolution du marché de l'emploi

Janet Yellen a toutefois évoqué la possibilité d'augmenter les taux, si le marché de l'emploi s'améliore

Janet Yellen a toutefois évoqué la possibilité d'augmenter les taux, si le marché de l'emploi s'améliore - Jim Watson - AFP

La présidente de la Fed a prononcé une intervention, ce vendredi 22 août au symposium de Jackson Hole, centrée sur l'emploi américain. Elle a estimé que le marché du travail n'est pas encore "totalement remis".

Janet Yellen n'a pas pris de risque. La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) a prononcé, ce vendredi 22 août au symposium de Jackson Hole, un discours empreint de prudence et centré sur le marché de l'emploi américain.

Elle a ainsi expliqué que ce marché ne s'était pas "encore totalement remis", ajoutant que resserrer la politique monétaire pourrait empêcher une reprise complète, le plein emploi étant un des objectifs assignés à la Fed.

Elle a également expliqué en détail pourquoi elle estimait que le taux de chômage ne suffisait pas à lui seul à évaluer la vigueur du marché du travail aux Etats-Unis.

"Un pas en arrière"

Elle a ensuite affirmé qu'il n'y avait pas de "recette simple" en matière de politique monétaire face à la situation actuelle.

La présidente de la Fed a néanmoins prévenu que si les progrès du marché de l'emploi s'accéléraient, une hausse des taux, qui stationnent à leur plus bas depuis la fin 2008, pourrait intervenir "rapidement".

Janet Yellen a, par ailleurs, confirmé que la Fed arrêterait totalement ses rachats d'actifs en octobre prochain. A chacune de ses récentes réunions, la Fed diminuait ses rachats de 10 milliards de dollars, laissant entrevoir la fin du programme pour octobre 2014.

Au final, le discours de Janet Yellen tranche avec les minutes (compte-rendu) de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed. Publié jeudi, ce document montrait que plusieurs membres de l'institution avaient estimé que le marché du travail s'était suffisamment amélioré pour durcir la politique monétaire de la Fed.

"Si la publication des minutes suggérait que la Fed avait fait deux pas en avant en direction de la hausse des taux, le discours de Janet Yellen à Jackson Hole peut raisonnablement être interprété comme un pas en arrière", souligne ainsi Paul Dales, économiste chez Capital Economist.

Julien Marion avec agences