BFM Business

La Fed se divise sur les progrès de l'emploi américain

La Fed commence à normaliser sa politique monétaire

La Fed commence à normaliser sa politique monétaire - Karen Bleier - AFP

Selon les minutes de la dernière réunion de l'institution, publiée ce mercredi 20 août, ses membres ont affiché des divergences sur l'amélioration du marché de l'emploi et sur la suite à donner à la politique monétaire.

Le message est difficile à décrypter. Les minutes (compte-rendu) de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed ont été publiées ce mercredi 20 août.

Selon ce document, les membres du comité monétaire de l'institution américaine ont affiché d'importantes divergences sur l'amélioration du marché du travail. Si une majorité de participants estime que le marché de l'emploi est encore "sous-utilisé" avec notamment de nombreux postes à temps partiel.

Certains affirment que l'emploi a fait suffisamment de progrès pour envisager un retour, plus tôt que prévu, à une politique monétaire moins accommodante. "Les participants n'étaient pas du même avis sur le degré de sous-utilisation du marché du travail", indique ainsi le compte rendu de la réunion des 29 et 30 juillet, alors que le plein emploi est l'un des objectifs assignés à la Fed.

Vers une hausse des taux

Le rapport signale aussi que certains sont "de moins en moins en accord avec le message d'orientation monétaire" qui prévoit des taux bas "pour une période de temps considérable". Pour Paul Ashworth, économiste chez Capital Economics, cette division au sein de la Fed suggère "que la Réserve Fédérale se dirige davantage vers une hausse des taux d'intérêt", qui stationnent à leur plus bas depuis fin 2008 et le début de la crise financière.

L'économiste table sur un relèvement des taux en mars 2015. Selon lui, l'intervention, vendredi, de Janet Yellen, la présidente de la Fed, au symposium de Jackson Hole, pourrait donner davantage d'indices. Depuis fin 2013, la Fed commence à diminuer son soutien exceptionnel apporté à l'économie américaine, afin de normaliser sa politique monétaire.

Ce retour à la normal, qui doit éviter de créer des bulles, se fait de façon progressif et prudente, de sorte à ne pas menacer la reprise. Les rachats de titres mensuels opérés par la Fed sont ainsi passés, le 30 juillet dernier, de 35 à 25 milliards de dollars, alors que leur montant initial était de 85 milliards.

Julien Marion avec AFP