BFM Business

Harbin, une ville chinoise paralysée par la pollution

La Chine est bloquée par la pollution

La Chine est bloquée par la pollution - -

La ville, située dans la province du Heilongjiang, dans le nord-ouest de la Chine, a vu toute activité suspendue. La cause : un pic de pollution qui provoque un épais brouillard.

Une ville chinoise à l'arrêt pour cause de pollution. C'est ce qui se passe en ce moment dans le nord-est du pays, dans la province du Heilongjiang. Harbin, mégalopole chinoise, a suspendu une grande partie de ses activités en raison d'un pic de pollution qui a dépassé de loin les seuils acceptables.

11 millions d'habitants dans un brouillard brun foncé si épais que la visibilité est réduite à 10 mètres! Les rues de Harbin, dans le nord de la Chine, sont devenues quasiment impraticables.

Par mesure de sécurité, les autorités ont donc décidé de fermer les aéroports, les autoroutes et de limiter le trafic des transports en commun. Les écoles primaires et les collèges ont également fermé leurs portes. En cause, la présence de ce qu'on appelle les particules fines - celles qui sont dangereuses pour la santé. Leur concentration dans l'air de la ville a atteint 900 microgrammes par mètre-cube, près de 40 fois le seuil fixé par l'Organisation mondiale de la santé.

Codes couleurs

C'est l'arrivée de l'hiver et le redémarrage du système de chauffage public qui serait à l'origine de ce nouveau pic de pollution. Un épisode qui rappelle aussi que c'est tout le pays qui est concerné.

Depuis plusieurs mois, les records de pollution de l'air se multiplient. En janvier dernier, c'est Pékin qui avait été contrainte d'annuler des vols. La population avait été invitée à limiter les sorties.

Un système d'alertes avec des codes couleur a été mis en place dans la capitale pour réagir au plus vite. Un dispositif qui prévoit la fermeture temporaire des usines et des chantiers de construction. La pollution aurait causé le décès de plus d'un million de personnes dans le pays sur un an.

Isabelle Gollentz