BFM Business

Etats-Unis : la croissance la plus forte depuis 2015

Donald Trump à Ashburn, en Virginie, le 2 août 2016.

Donald Trump à Ashburn, en Virginie, le 2 août 2016. - Molly Riley - AFP

Le PIB a augmenté de 2,9% en 2018 grâce à un 4ème trimestre meilleur que prévu.

L’économie américaine déjoue tous les pronostics. Malgré le ralentissement mondial, les Etats-Unis affichent une insolente bonne santé, selon les derniers chiffres communiqués par le département du Commerce, ce jeudi. Le PIB a ainsi grimpé de 2,9% en 2018 soit la croissance la plus forte depuis 2005.

Cette belle performance traduit la résistance de l’économie américaine au 4ème trimestre 2018 (+2,6%). Si la croissance est bien plus faible qu’aux précédents trimestres (3,4% pour le T3 et 4,2% pour le T2), elle est néanmoins supérieure aux prévisions (2,6% lors d’une première estimation). Et ce, malgré la guerre commerciale et le shutdown. L’arrêt temporaire des administrations aurait néanmoins coûté un dixième de point de pourcentage à la croissance au 4e trimestre.

Relance des exportations

En revanche, la consommation des ménages n’a augmenté que de 2,8% en rythme annualisé sur les trois derniers mois de l'année après +3,5% au troisième trimestre. L'investissement des entreprises affiche une croissance 6,7% au quatrième trimestre, alors qu'il ralentissait depuis le premier trimestre de l'an dernier.

Autre bonne surprise, les exportations repartent à la hausse (+1,6%) après une forte chute au 3ème trimestre (-4,9%) dans un contexte de guerre commerciale avec la Chine.

Pour Donald Trump, c’est la preuve de la solidité de l’économie américaine même si son administration tablait sur une croissance de 3% pour l’année 2018. « Notre économie n'a jamais été meilleure. Voilà un pays qui n'a jamais fait aussi bien », a réagi le président alors qu'il faisait escale en Alaska à son retour du Vietnam. « C'est ce que j'appelle une année à 3% de croissance », s'est réjoui sur la chaîne CNBC le principal conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow alors que Donald Trump a promis une expansion à 3%, voire plus, sur plusieurs années. «Cela veut dire que les politiques menées marchent, comme la baisse des impôts, la dérégulation, la réforme du commerce », a estimé M. Kudlow, citant quelques mesures phare voulues par le président républicain. Mais pour de nombreux observateurs, dont la banque centrale américaine, le ralentissement de la croissance mondiale devrait impacter les Etats-Unis en 2019.