BFM Business

Crédit Mutuel Alliance Fédérale s'engage à ne plus financer de nouveaux projets gaziers ou pétroliers

Crédit Mutuel Alliance Fédérale a annoncé ce mardi stopper "le financement de tout nouveau projet d'exploration, de production et d'infrastructure dans le pétrole et le gaz".

Crédit Mutuel Alliance Fédérale, qui rassemble 13 des 18 fédérations régionales du groupe, a annoncé ce mardi stopper "le financement de tout nouveau projet d'exploration, de production et d'infrastructure dans le pétrole et le gaz", après avoir déjà entamé sa sortie du secteur du charbon. Une demande de nombreuses organisations écologistes.

"Les encours représentent à peu près 4 milliards d'euros [chez Crédit Mutuel] pour le gaz et le pétrole. Mais par rapport à l'urgence climatique, nous décidons de ne plus financer de nouveaux projets" dans ces domaines, confirme Daniel Baal, directeur général de Crédit Mutuel Alliance Fédérale et du CIC, invité du Grand Journal de l'Eco ce mardi.

Les moyens seront mis "là où il faut", à savoir "sur les nouvelles énergies vertes" mais pas seulement.

"Aujourd'hui, nous avons une démarche globale pour accompagner l'ensemble de nos clients dans la réduction de leur empreinte carbone. On a, dans le plan stratégique, un engagement: celui de réduire de 15% l'empreinte liée aux portefeuilles de nos clients corporate", assure Daniel Baal sur notre antenne.

Il l'affirme, désormais, "chaque fois qu'un nouveau dossier de crédit est réalisé", Crédit Mutuel regarde "si c'est compatible avec la trajectoire que nous nous sommes imposés". En somme, "l'aspect du risque climatique" est pris en compte.

"Ca nous arrive de dire non [à un crédit] ou de réorienter le dossier du client", afin de trouver des solutions, conclut le directeur général de la banque. Outre Crédit Mutuel, la Banque Postale a également promis mi-octobre de sortir de toutes les énergies fossiles à l'horizon 2030.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech