BFM Business

Cet enseignant gagne 900.000 euros par an avec ses cours particuliers

Ce professeur des écoles gagne plus d'un million de dollars par an

Ce professeur des écoles gagne plus d'un million de dollars par an - Linkedin Economics Tuition in Singapore

Anthony Fok, ancien professeur d'économie dans le public, a fait fortune avec des cours de soutien aux élèves singapouriens. Et il n'est pas le seul à avoir saisi ce filon très porteur.

Anthony Fok a 32 ans, vit à Singapour et gagne déjà plus de 1 million de dollars par an. Anthony Fok n'est ni banquier, ni patron d’une grande entreprise asiatique. Il est professeur d'économie, mais il n'enseigne plus dans le public. Il a lancé il y a trois ans la JC Economics, une société spécialisée dans les cours particuliers. Ses honoraires varient entre 380 et 420 dollars pour quatre leçons d’une heure et demie par mois. Ce "super tuteur" gagne ainsi environ 900.000 euros par an. Après déduction des charges et des taxes, son salaire annuelle avoisine les 450.000 euros soit 37.500 euros par mois. Une coquette somme quand on sait qu’en France, le salaire net d'un enseignant titulaire du secteur public se situe, en moyenne, à 2.450 euros. Il faut dire qu'à Singapour cette industrie très lucrative est estimée à plus de 900 millions d'euros chaque année. 

Certains parents proposaient jusqu'à 20.000 euros

Nombreux sont les parents qui, ici, dépensent sans compter pour permettre à leurs enfants de figurer parmi les meilleurs élèves dans le système éducatif très compétitif de cette île-État. Certains ont même été jusqu’à proposer au professeur Fok plus de 20.000 euros (qu'il a refusés) pour assurer une place à leur enfant dans son "école". Cet enseignant ne s'attendait pourtant pas à un tel succès.

"Quand j'ai commencé en l'an 2013, il y avait environ trois à quatre étudiants. C’était une très petite classe et je connaissais personnellement les élèves. Ensuite, avec le bouche à oreille, mes effectifs ont grandi et désormais j'enseigne à environ 200 à 300 étudiants par an", a déclaré le "super tuteur" à CNBC. Si ses classes affichent désormais toutes complet, il ne compte pas pour autant en ouvrir d’autres puisqu’il est seul à gérer ses 200 étudiants.

Un cas pas isolé

Anthony Fok n’est pas un cas isolé à Singapour. D'autres enseignants ont également fait fortune dans les cours de soutien. C'est le cas de Janice Chuah. Cette "super tutrice", qui a débuté dans le système éducatif public, a gagné son premier million dès la première année (2011) avec son entreprise Concept Math. La société, qui enseigne maintenant auprès de 1.000 enfants, a récemment ouvert une deuxième école pour répondre à la demande croissante. Une réussite que connaît également Phang Yu Hon. Cet enseignant en physique, âgé de 49 ans, a gagné plus de 1 million d'euros en 2015.