BFM Business

Attaque informatique: "plusieurs pays touchés", selon Theresa May

Theresa May a dénoncé la cyberattaque ayant touché des hôpitaux britanniques.

Theresa May a dénoncé la cyberattaque ayant touché des hôpitaux britanniques. - AFP

La dirigeante britannique a estimé que la cyberattaque ayant touché des hôpitaux du pays ce vendredi avait une dimension internationale.

La Première ministre britannique Theresa May a déclaré ce vendredi que la cyberattaque contre le service public de santé (NHS) était "une attaque internationale" touchant "plusieurs pays et organisations".

"Cela ne vise pas le NHS, c'est une attaque internationale et plusieurs pays et organisations ont été touchés", a-t-elle déclaré sur une chaîne de télévision, sans toutefois préciser le nombre de cibles affectées.

Ce piratage informatique qui a touché plusieurs dizaines d'hôpitaux en Angleterre a été effectué via le virus Wanna Decryptor, selon le NHS, qui crypte les données contenues sur un ordinateur, afin d'exiger de son propriétaire une rançon en échange d'une clé de décodage.

La France également touchée?

L'attaque serait de "portée mondiale" et toucherait des organisations en Australie, en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie et au Mexique, ont également indiqué les analystes de Forcepoint Security Labs dans un communiqué, précisant qu'il s'agit "d'une campagne majeure d'emails malveillants".

Selon Theresa May, "nous n'avons connaissance d'aucune preuve que les données des patients ont été compromises". "Bien sûr que c'est important au point que nous avons activé le centre national de cybersécurité et ils travaillent avec les organisations du NHS touchées pour s'assurer qu'elles sont aidées et que la sécurité des patients est garantie", a-t-elle néanmoins ajouté.

Y.D. avec AFP