BFM Business

Affaire Nissan : La demande de libération sous caution de Ghosn rejetée

-

- - AFP

Le dirigeant de Renault, arrêté le 19 novembre à Tokyo, a fait l'objet vendredi de deux nouvelles inculpations.

Carlos Ghosn va rester en prison. Le tribunal de Tokyo a de nouveau rejeté aujourd'hui la demande de libération sous caution du PDG de Renault, détenu au Japon pour des malversations financières présumées. Le tribunal a estimé qu'il y avait un risque de destruction de preuves, a précisé la chaîne de TV publique NHK.

Le dirigeant de 64 ans, arrêté le 19 novembre à Tokyo, a fait l'objet vendredi de deux nouvelles inculpations, pour abus de confiance et pour avoir minoré ses revenus dans des rapports boursiers de Nissan entre 2015 et 2018. C'est la première accusation qui est jugée la plus grave.

L'avocat peut faire appel de ce refus de remise en liberté, mais si la décision de le maintenir en prison est confirmée par un deuxième juge, Carlos Ghosn restera en détention provisoire au moins jusqu'au 10 mars. Cette mesure pourra être étendue sur demande du procureur par période reconductible d'un mois.

La rédaction avec AFP