BFM Business

Addition salée pour le G8

Le G8 se tient actuellement à Eniskillen en Irlande du Nord.

Le G8 se tient actuellement à Eniskillen en Irlande du Nord. - -

Le G8, qui se tient actuellement en Irlande du Nord, coûte cher. Alors que les frais sont normalement supportés par le pays organisateur, crise oblige, les pays participants doivent mettre la main à la poche.

L'organisation du G8 fait couler de l'encre. Entre une ville qui masque volontairement les effets de la crise, et des frais administratifs opaques supportés par les délégations, les voix commencent à s'élever.

La facture est salée: 1.000 livres la nuit d'hôtel, c'est le prix à payer pour chaque membre des délégations officielles. Le tarif de cet hôtel "bunkerisé" pour l'occasion est normalement de 150 livres.

Des prix gonflés et des cache-misères

En moyenne, chaque pays doit ainsi déverser plus de 100.000 livres par jour. Et c'est sans compter les frais administratifs ou de transport. Les journalistes aussi doivent payer au prix fort leur accréditation, et se voient infliger des tarifs gonflés par les hôteliers pour l'occasion.

Du coup plusieurs pays se plaignent de l'organisation, car l'usage veut que ce soit le pays hôte qui prenne en charge le coût de l'évènement. Peut-être faut-il y voir un signe des temps. Les Britanniques ont décidé de partager les frais.

La crise a fait des ravages en Irlande du Nord, et les organisateurs ont tenté tant bien que mal d'en cacher les stigmates aux pays du G8.

Ainsi les participants ont découverts des cache-misères dans les ruelles des villages avoisinants. Ce qu'on croit être une boucherie ou une pharmacie se révèle être un trompe l'œil sur la vitrine de nombreuses boutiques qui ont mis la clé sous la porte.

A LIRE AUSSI:

>> Les dirigeants du G8 pessimistes pour l'économie mondiale

>> G8: des villages Potemkine en Irlande

Mathieu Jolivet