BFM Business

Accord en vue aux Etats-Unis pour éviter le défaut de paiement

Barack Obama est en train de gagner, provisoirement, le bras de fer qui l'oppose aux républicains.

Barack Obama est en train de gagner, provisoirement, le bras de fer qui l'oppose aux républicains. - -

Le Sénat américain serait en passe, ce mardi 15 octobre, d'accepter un accord proposant un relèvement du plafond de la dette temporaire, ainsi qu'une réouverture des service de l'Etat pour trois mois.

Un compromis serait imminent au Sénat américain pour mettre un terme à la crise budgétaire à J-4. Il s'agirait une fois de plus de repousser les échéances. L'accord est quasiment bouclé. Il s'agirait de rouvrir les services de l'Etat au moins jusqu'au 15 janvier, soit un délai de trois mois. Sur la dette, le plafond serait relevé au moins jusqu'au 15 février, ce qui offrirait un répit de quatre mois.

C'est un grand classique des négociations budgétaires américaines: on se met juste d'accord pour repousser les échéances. Mais cette fois, ce pourrait être un peu différent, du moins sur le papier : une commission mixte va être créée, et sera justement chargée de trouver des solutions à long terme. Cette commission doit avoir abouti dans les deux mois qui viennent.

Dilemme pour John Boehner

L'accord devrait être voté ce mardi 15 octobre par le Sénat. Ensuite, il devrait être présenté à la Chambre des Représentants. Les ultra conservateurs, qui ont tout déclenché, vont avoir du mal à voter un accord qui ne remet pas en cause la réforme de la santé, ce qui était leur principale revendication.

John Boehner, le leader de la Chambre des Représentants, pourrait donc se retrouver dans les heures qui viennent devant un dilemme: accepter le compromis et les voix des Démocrates, ou tenir ferme sur les principes et risquer de précipiter le pays vers le défaut de paiement.

Jean-Bernard Cadier correspondant à New York