BFM Business

A la conquête des parcs d'attraction en Chine

La demande de parcs d'attraction en Chine est en forte progression

La demande de parcs d'attraction en Chine est en forte progression - Aaron Tam - AFP

Les géants mondiaux du secteur s'attaquent à ce marché en pleine expansion. Le chinois Wanda, mais également Disney ou Dreamworks sont dans les starting-blocks.

Voilà un marché qui a encore un énorme potentiel, celui des parcs d'attractions en Chine. La demande est énorme, plus de 10% de progression par an, et pour le moment l'offre est encore balbutiante. Tous les géants mondiaux du secteur sont en train de préparer leur plan de bataille. Des groupes chinois sont aussi sur les rangs. Les hostilités vont bientôt éclater avec l'ouverture du premier parc Disney à Shanghai.

En Chine, la bataille des grands huit est lancée. Wanda group, le numéro 1 chinois de l'immobilier et des loisirs vient de dévoiler son plan d'action. Le conglomérat, qui appartient à l'homme le plus riche du pays, entend ouvrir 200 parcs d'attractions en seulement 5 ans.

Astérix chez les Chinois

Il devrait devenir le numéro 1 des parcs de loisirs en Chine. Une offensive pour contrer l'arrivée dans le pays du leader mondial du secteur, Disney, qui va ouvrir l'an prochain son premier parc chinois à Shanghai.

Dreamworks a aussi un projet en préparation. Il faut dire que tout reste à faire sur ce marché dominé par quelques acteurs locaux aux ambitions encore balbutiantes. Le plus gros parc d'attractions chinois à ce jour est, par exemple, deux fois plus petit que Disneyland Paris. Les Français comptent, d'ailleurs, eux, aussi partir à la conquête de la Chine. Un parc Astérix et une version asiatique du Puy du fou doivent bientôt voir le jour.

Simon Tenenbaum