BFM Business

Pourquoi l’assistance du franchiseur aux franchisés est un élément clé du succès

Au sein des réseaux de franchise, il faut pouvoir assister et conseiller les franchisés.

Au sein des réseaux de franchise, il faut pouvoir assister et conseiller les franchisés. - Pexels

[AVIS D'EXPERT] Pour aspirer à lancer et développer un réseau de franchises, il est particulièrement important de disposer d’une structure d’entreprise en mesure d’assister et de conseiller les franchisés. Décryptage de notre expert Jean-Marie Leloup, dirigeant d'un cabinet de droit des affaires spécialisé dans le droit de la distribution.

La crise sanitaire que nous vivons actuellement vient mettre en valeur le troisième pré-requis nécessaire (avec un savoir-faire éprouvé et une marque attractive) pour prétendre lancer et développer un réseau de franchises: avoir une structure humaine de vrai franchiseur, c’est-à-dire une équipe en mesure de conseiller et de soutenir les franchisés.

Avec la crise, la gestion d’une entreprise commerciale est devenue d’une grande complexité dans un environnement totalement incertain : doit-on fermer? Comment maintenir le contact avec la clientèle? Quelles sont les aides accessibles? A quels coûts? Quels sont les nouveaux dispositifs du droit du travail à respecter?

Dans une vraie franchise, les franchisés trouvent réponse à ces questions auprès du ou des animateurs soutenant le réseau. Les franchisés peuvent se confier, sont écoutés aux heures de désarroi, sont stimulés par la présence à leurs côtés du franchiseur.

Allongements de délais de paiement

La caractéristique d’une vraie franchise est que le franchisé n’est plus jamais seul, le franchiseur lui procure une écoute attentive, suscite des collaborations entre franchisés voisins qui sans lui n’auraient pas su prendre l’initiative de collaborer et de s’épauler.

Cette assistance du franchiseur est à la fois technique et humaine. Elle est aussi financière: on a vu ces derniers mois, dans les franchises où le franchiseur est le fournisseur des produits diffusés par le franchisé, des allongements de délais de paiement, dans d’autres réseaux on constate le remboursement anticipé de dépôts de garantie normalement exigibles seulement en fin de contrat.

Le propre de la franchise, comme l’exprime bien Madame Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise, est que le commerçant indépendant n’est pas un commerçant isolé.

Par Jean-Marie Leloup, dirigeant d'un cabinet de droit des affaires spécialisé