BFM Business

L’Européen qui défie Amazon, Google et Microsoft

-

- - -

""

Licorne française discrète, OVH n’en est pas moins hyperactif sur le marché informatique mondial. Reconnue comme le troisième hébergeur mondial de sites internet, mais aussi très actif dans l’hébergement de serveurs d’entreprises, la société ancrée à Roubaix poursuit son expansion et s’apprête pour la troisième fois de sa courte existence à faire entrer des tiers à son capital, à hauteur de 300 millions d’euros (ce qui valoriserait le groupe à 1,5 milliard de dollars). L’opération accompagnée par BNP Paribas est déjà bien enclenchée puisque cinq fonds, dont un seul français (AFM de la famille Mulliez en l’occurrence) ont été retenus parmi les possibles candidats. Les quatre autres sont canadiens et nord-américains, logique pour OVH qui veut accélérer sa présence outre-Atlantique. En parallèle de sa levée de fonds, la société française a ainsi lancé la construction de deux nouveaux datacenters sur les côtes Est et Ouest. Le groupe compte par ailleurs ouvrir six autres implantations à travers l’Europe et nourrit quelques ambitions sur l’Asie. Il dispose déjà de 17 datacenters.

Mais l’actualité d’OVH se traduit aussi au niveau technique et notamment pour ses offres de cloud computing. Coup sur coup, l’hébergeur français a renforcé son partenariat avec deux géants américains, Cisco pour la partie réseaux et VMWare pour la partie serveurs informatiques. Avec le premier, il a travaillé sur une solution autour des fibres optiques pour améliorer l’interconnexion entre ses datacenters. Avec le deuxième il a défini une nouvelle offre de stockage plus rapide et plus sécurisée.

Ces innovations s’ajoutent à celles déjà en place dans les datacenters d’OVH qui a défini sa propre architecture technique de serveurs et même inventé un système de refroidissement pour ses machines, qui lui permet de se passer de climatisation et donc de réduire ses factures d’électricité.

Autant d’annonces qui expliquent tout l’attention portée par les Google, Microsoft et Amazon Web Services sur la pépite française dirigée aujourd’hui par Octave Klaba le fondateur et Laurent Allard, le directeur général. Octave Klaba qui avait reçu l’an passé l’Award de l’entrepreneur BFM de l’année.

Depuis novembre dernier, il a d’ailleurs reçu Emmanuel Macron venu inaugurer le tout nouveau campus d’OVH où travaille la moitié des 1300 personnes du groupe. Un site qu’Octave Klaba espère voir tripler de volume d’ici à trois ans. L’objectif de l’hébergeur étant de dépasser le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2020, soit une croissance de 30% par an. Un rythme défendu par le fondateur qui, rappelons-le, a démarré son activité avec 7000 euros en poche en 1999. Il fut aussi repéré par un certain Xavier Niel.