BFM Business

Xavier Bertrand, Martine Aubry et Natacha Bouchard appellent à la reprise de l'Eurostar vers Londres

Les liaisons Eurostar ont été mises en sommeil durant le confinement, mais n'ont toujours pas repris

Les liaisons Eurostar ont été mises en sommeil durant le confinement, mais n'ont toujours pas repris - Andrew Cove- AFP

Le président des Hauts-de-France, la maire de Lille mais aussi la maire de Calais Natacha Bouchart demandent au président de la SNCF de rétablir le trafic Eurostar dès la levée de la quarantaine imposée par le Royaume-Uni.

Alors que les restrictions de circulation des personnes ont été levées le 2 juin en France et que le trafic SNCF reprend progressivement sur tout le territoire, les liaisons Eurostar aux gares de Lille et Calais, arrêtées en mars dernier, n'ont quant à elles pas repris.

Dans une lettre adressée lundi au président de la SNCF Jean-Pierre Farandou, les maires de Lille et Calais, Martine Aubry et Natacha Bouchart, ainsi que le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand ont demandé la reprise des liaisons Eurostar entre Lille, Calais et Londres. Selon eux, elles sont "essentielles pour l’attractivité de la Région Hauts-de-France".

"Nous demandons que les liaisons Eurostar des gares de Lille et Calais vers et depuis Londres soient rétablies dès la levée de la quarantaine par le Gouvernement britannique", écrivent-ils.

Une quatorzaine pour les visiteurs au Royaume-Uni

"Quelles que soient les conséquences de la crise du Covid-19, elles ne doivent faire oublier ni la priorité de l’aménagement du territoire, ni la logique de service public qui doit permettre à des citoyens français et ressortissants européens de vivre et travailler dans ce cadre transfrontalier", font valoir les maires et le président de région.

Mais pour le moment, une quarantaine de 14 jours est imposée à tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni depuis un pays étranger. Cette mise en quarantaine, qui doit être réévaluée toutes les trois semaines, est vivement critiquée par le secteur aérien et le secteur du tourisme. 

Juliette Mitoyen