BFM Business

Vous ne pouvez désormais plus échanger ou annuler sans frais vos billets SNCF à la dernière minute

La politique d'annulation et d'échange de billets change à la SNCF

La politique d'annulation et d'échange de billets change à la SNCF - Philippe Huguen - AFP

Pendant la crise sanitaire, la SNCF avait mis en place une politique d'annulation et d'échange de billets plus souple qu'en temps normal. Ce geste commercial prend fin ce lundi.

L'échange de billets de TGV et d'Intercités à la dernière minute redevient payant. Pendant la crise sanitaire, la SNCF avait mis en place dès le mois de mars 2020 une politique d'échange et d'annulation de billets sans frais jusqu'au dernier moment, pour encourager les Français à prendre le train malgré les incertitudes liées au coronavirus.

Avec l'entrée en vigueur du pass sanitaire pour les voyages de longue distance, cette politique avait été conservée pour permettre à ceux qui n'étaient pas en règle de se faire rembourser.

La règle change. Depuis ce lundi 13 septembre, il faudra s'y prendre au moins trois jours à l'avance pour éviter des pénalités de 15 euros.

"Des clients exagéraient"

La SNCF a justifié la suppression de ce geste commercial par des abus de certains voyageurs.

"Des clients exagéraient. Ils retenaient sept ou huit billets, et n'en prenaient qu'un. (...) Il y avait donc plusieurs places qui restaient vides au dernier moment", expliquait dimanche Jean-Pierre Farandou, le patron de la SNCF, invité du Grand Jury.

Le patron de la SNCF précise que "tous les billets restent échangeables et annulables", ce qui n'était pas toujours le cas avant la crise, notamment pour certains "petits prix".

"On demande juste aux gens de prendre une décision trois jours avant le départ", indique Jean-Pierre Farandou.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech