BFM Business

Vols annulés à Heathrow à cause de la neige

Plus de 115 vols annulés (photo d'illustration).

Plus de 115 vols annulés (photo d'illustration). - Daniel Leal-Olivas - AFP

Plus de 115 vols ont été annulés au départ ou à l'arrivée de l'aéroport londonien. Cela concerne principalement des vols court-courriers, mais des liaisons vers New York ou Chicago ont également été supprimées.

Plus de 115 vols ont été annulés samedi au départ ou à l'arrivée de l'aéroport londonien d'Heathrow suite à des intempéries touchant le Royaume-Uni. Ces annulations de vols concernent principalement des vols court-courriers, mais des liaisons vers New York ou Chicago ont également été supprimées. À Gatwick, l'autre principal aéroport londonien, un porte-parole a indiqué que trois vols avaient été annulés, un au départ et deux à l'arrivée.

Le Met Office, le service public britannique de prévisions météorologiques, a émis une alerte orange (troisième niveau sur quatre) à la neige et au verglas dans plusieurs régions d'Angleterre pour samedi à partir de 16H00 GMT et jusqu'à dimanche 9H00 GMT. La majeure partie du territoire britannique est par ailleurs concerné par une alerte jaune (deuxième niveau sur quatre) pour vent ou neige et verglas entre samedi 04H00 GMT et dimanche 10H00 GMT.

"Il fera un froid glacial, avec de la neige attendue dans de nombreux endroits ce week-end", a déclaré Alex Burkhill, météorologue au Met Office. "Il y a des vents très forts, la température ressentie pourrait atteindre -7 ou -8 degrés". Les perturbations les plus importantes sont attendues dans le sud-ouest du pays, où il pourrait tomber jusqu'à 25 centimètres de neige.

Une vague de froid moins forte que la précédente

L'autorité publique en charge des autoroutes d'Angleterre, Highways England, a également demandé aux conducteurs d'éviter les routes traversant la chaîne montagneuse des Pennines, qui culmine à 893 mètres.

Le semi-marathon de Coventry (centre de l'Angleterre) et des matchs du championnat anglais de National League (semi-professionnels et amateurs) ont dû être annulés à cause des intempéries.

Cette nouvelle vague de froid n'est néanmoins pas comparable avec la précédente survenue début mars et qui avait été surnommée "La Bête venue de l'Est" par les médias britanniques. "On ne s'attend pas à ce qu'elle ait le même impact, même s'il y aura bien de la neige", a précisé le météorologue Martin Bowles.

D. L. avec AFP