BFM Business

Vol de 20 heures sans escale: l'énorme défi logistique et humain de Qantas

La compagnie australienne prévoit des vols "ultra long-courriers" en Airbus A350 dès 2023. Mais traverser quinze fuseaux horaires demande une organisation incroyable qu'elle est actuellement en train de tester.

Qantas voit loin. Très loin. La compagnie aérienne australienne a finalement décidé de choisir Airbus et son A350-1000 pour lancer son incroyable projet "Sunrise". Forte d'une grande expérience dans le long-courrier, Qantas vise désormais "l'ultra long-courrier", des vols de 20 heures sans escale, désormais permis par l'efficacité des nouveaux avions.

Mais ceux qui ont déjà traversé une partie du globe, avec des trajets de 14 heures ou 15 heures, peuvent déjà redouter ces vols hors-normes. Alors la compagnie ne veut rien laisser au hasard. Des premiers tests grandeur nature ont été lancés pour tenter de trouver la bonne organisation à bord et surtout essayer de réduire l'impact d'un tel vols sur les équipages et les passagers.

4 pilotes pour se relayer

Une batterie de tests a donc été mise en place : électrodes pour mesurer les ondes cérébrale, bracelets avec capteurs d'activité, mesure de la vigilance... Deux vols d'essais ont déjà été réalisés, en octobre puis en novembre dernier. Dans le second cas, il s'agissait de relier Londres à Sydney en 19 heures, avec 4 pilotes pour se relayer.

La compagnie a donc pu tester, par exemple, les différentes configurations de travail : 2h30 de pause, 5 heures et demi d'activité, à nouveau 2h30 de pause et ainsi de suite... Côté passagers, l'éclairage de la cabine a été repensé avec des tons plus chauds afin que les clients se réveillent avec l'illusion d'un lever de soleil. Pour plus de confort, les voyageurs business bénéficient même de leur pyjama personnel.

Le casse-tête des repas

De la même façon, dès le décollage, l'horaire de la cabine sera calé sur la destination d'arrivée tandis que des exercices physiques sont proposés pour éviter les soucis musculaires et sanguins. Quant aux multiples repas, ils ont été pensés d'un côté pour favoriser l'endormissement et, de l'autre, pour favoriser l'éveil. Qantas envisage de commercialiser ces très longs vols à partir de 2023.

Une question demeure cependant, si un tel voyage ne pose pas de difficultés majeures pour des passagers en classe affaires, traverser 15 fuseaux horaires en classe économique pourrait tout de même s'avérer plus délicat...

Thomas Leroy, avec Jean-Baptiste Huet