BFM Business

Voiture connectée: Renault-Nissan s'allie avec Microsoft

Renault-Nissan veut se développer dans la voiture autonome (photo d'illustration).

Renault-Nissan veut se développer dans la voiture autonome (photo d'illustration). - Charly Triballeau - AFP

Le constructeur automobile a signé un partenariat avec le géant américain de l'informatique. Ils vont développer des services connectés pour les véhicules.

L'alliance Renault-Nissan a signé un partenariat avec Microsoft afin de développer des technologies de voiture connectée.

Cet accord "mondial" et "pluriannuel" va aboutir à de "futurs services connectés pour les véhicules reposant sur Microsoft Azure, l'une des offres de cloud (informatique dématérialisée) intelligent de Microsoft", a indiqué le tandem franco-japonais dans un communiqué. Le partenariat avec la firme de Redmond (état de Washington, nord-ouest) aboutira à des services d'information-divertissement et de localisation, qui se déclineront sous plusieurs formes, selon la même source.

Plus de 10 véhicules équipés

Parmi ces services, la personnalisation des réglages spécifiques à un conducteur en passant d'une voiture à l'autre, des mises à jour automatiques du système d'exploitation, des systèmes de télépaiement ou de communication, ou encore une surveillance des voitures à distance, a précisé l'alliance automobile.

"Même si l'expérience du véhicule connecté n'en est qu'à ses débuts, nous sommes convaincus qu'elle recèle un potentiel gigantesque qui va révolutionner le métier. Le but de ce partenariat est de donner un coup d'accélérateur à la stratégie de Renault-Nissan" dans ce domaine, a indiqué Jean-Philippe Courtois, vice-président exécutif de Microsoft, cité dans le communiqué.

Le constructeur explique qu'il veut développer des technologies et des options de connectivité afin de lancer plus de 10 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome d'ici 2020. "Notre ambition est de devenir le fournisseur de la mobilité connectée pour tous, avec une seule plate-forme mondiale", écrit l'alliance.

D. L. avec AFP