BFM Business

Véhicules électriques: le Parlement veut accélérer le développement des bornes de recharge

Le développement des véhicules électriques, ici à Nice, est tributaire d'un réseau étendu de bornes de recharge.

Le développement des véhicules électriques, ici à Nice, est tributaire d'un réseau étendu de bornes de recharge. - -

L'Assemblée nationale a définitivement adopté le 23 juillet une proposition de loi socialiste destinée à favoriser les véhicules électriques en accélérant le déploiement de bornes de recharge.

Avec 25.000 véhicules, les véhicules électriques représentent seulement 0,5% du parc automobile français. Mais la proposition de loi socialiste adoptée définitivement par l’Assemblée dans la nuit du 23 juillet devrait accélérer son développement. Le texte, déjà adopté par les députés le 6 mai, vise à favoriser l’implantation de bornes électriques.

Le texte prévoit d'exonérer de redevance l'opérateur de l'État qui implante, dans le cadre d'un projet national, des bornes de recharge de véhicules électriques sur le domaine public. Elle a pour objectif de doubler d'ici à la fin de l'année le nombre de points de recharge, qui s'élevait à 8.000 fin 2013.

Une mission jusqu'alors confiée aux communes

L’usage des véhicules électriques doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre et consolider le développement de cette industrie.

Mais il faut que les utilisateurs soient assurés de pouvoir facilement recharger leurs véhicules, ce qui nécessite le déploiement d'un réseau d'infrastructures de bornes, selon les auteurs du texte. Aujourd'hui, cette mission est confiée aux seules communes.

C.C. avec AFP