BFM Business

Une « vignette » pour payer le malus auto ?

-

- - -

En plus du malus à l'achat, les propriétaires des véhicules les plus polluants paieront une taxe chaque année. La commission des Finances de l'Assemblée remet la « vignette » au goût du jour...

La commission des Finances de l'Assemblée nationale a décidé hier que le malus auto, mis en place dans le cadre du collectif budgétaire 2008, serait « recouvré via un reçu et un timbre adhésif délivrés par les services des impôts ». Les propriétaires des véhicules les plus polluants, dont les émissions de CO2 dépassent 250 grammes par kilomètre - types gros moteurs V6, voitures de sport, gros 4x4 : Range Rover, Ferrari, Porsche, Citroën C6 ou Renault Vel Satis..., devront payer, en plus du dispositif de bonus-malus à l'achat déjà en vigueur, un malus annuel de 160 euros.

« La taxe ne sera plus prélevée chez les assureurs »

Un dispositif qui rappelle étrangement la défunte vignette auto. D'autant que cette « éco pastille » serait mise en vente auprès des « distributeurs auxiliaires commissionnés pour la vente de timbres fiscaux et [des] gérants de débits de tabac », précise l'amendement de Gilles Carrez (UMP) et Charles de Courson (NC). Pour Pascal Pennec, rédacteur en chef adjoint à Auto Plus, « cette nouvelle proposition a au moins le mérite d'être franche et d'appeler ça une vignette ». En effet, dénonçant la « méthode assez sournoise » du ministère de l'Ecologie, il rappelle qu'au départ, « cette taxe allait être prélevée via la prime d'assurance. Evidemment les assureurs ont hurlé, étant déjà collectés en impôts, ils n'avaient pas envie de l'être un peu plus. Et surtout, le comble de la stupidité, c'est que si le président de la fédération des assureurs dit vrai, la collecte de cet impôt aurait coûté 10 fois plus cher, que ce que ça allait rapporter. »

La rédaction