BFM Business

Uber s'associe à une start-up pour lancer un service d’auto-partage

Uber lance Uber Rent, se lance dans l'auto-partage avec la start-up Getaround. Ce service sera testé en avril à San Francisco.

Uber lance Uber Rent, se lance dans l'auto-partage avec la start-up Getaround. Ce service sera testé en avril à San Francisco. - Getaround

Uber s'est associé à la start-up Getaround pour se lancer dans l'auto-partage entre particuliers. Ce service sera d'abord testé à San Francisco avant de se déployer dans d'autres villes américaines.

Uber continue sa stratégie visant à dissuader les citadins d’acheter des voitures. Après les VTC et les vélos partagés, le groupe californien a dévoilé Uber Rent, un service de location de voitures entre particuliers. Pour cela, il s’est associé à Getaround, une start-up américaine, qui a créé en 2009 un service d’autopartage comparable à OuiCar ou Drivy.

Dans quelques jours, le service de Getaround sera intégré dans l’appli, comme l’a dévoilé Jahan Khanna, directeur d’Uber, lors d’une conférence aux États-Unis. Cette nouvelle offre permettra de louer une voiture "quelques heures ou quelques jours". Elle sera d’abord lancée en test à San Francisco avant de desservir Boston, New Jersey, Portland et Washington DC. Le groupe californien n’a pas indiqué s’il compte la déployer dans d’autres pays.

Dissuader le public de posséder une voiture

Uber Rent peut-il devenir un service concurrent des VTC? Pour Jahan Khanna, c’est au contraire une autre possibilité de mobilité nécessaire dans les déplacements urbains. "Sans cette offre, notre plateforme ne peut vraiment pas dissuader le public de posséder sa propre voiture", a expliqué le responsable.

Il y a quelques semaines, le groupe a annoncé le rachat de Jump Bike, son partenaire dans les vélos en libre-service. Va-t-il tenter de racheter Getaround après cet accord? "On ne peut rien exclure", a répondu à la presse américaine Sam Zaid, son PDG et fondateur, en précisant que son entreprise est "une entreprise beaucoup plus mature" que Jump. Il y a un an, la start-up a bouclé sa troisième levée de fonds pour un montant de 45 millions de dollars avec pour investisseurs Toyota et le constructeur chinois SAIC.

La stratégie de Dara Khosroshahi, PDG d’Uber depuis le départ de Travis Kalanick, vise à donner une nouvelle image au groupe en lançant différents services de mobilité qui ne se limitent plus aux VTC. En février, le dirigeant a aussi affiché son ambition dans les transports publics sans donner de détail sur ce projet.

Pascal Samama