BFM Business

Uber en route vers une valorisation à 30 milliards de dollars

Les discussions ne sont qu'au stade préliminaire.

Les discussions ne sont qu'au stade préliminaire. - Roslan Rahman - AFP

Le service de voitures avec chauffeur pourrait lever entre 1 et 2 milliards de dollars. Elle chercherait à grossir son trésor de guerre.

Uber ne cesse de s'agrandir. Le controversé service américain de voitures avec chauffeur (VTC) pourrait voir sa valorisation grimper à plus de 30 milliards de dollars lors d'une nouvelle levée de fonds en préparation, affirme samedi le Wall Street Journal.

Le journal relève que la société n'a probablement pas déjà besoin d'argent frais, mais cherche à profiter de l'intérêt important qu'elle suscite pour arrondir son trésor de guerre.

La startup envisagerait de lever entre un et deux milliards de dollars, ont indiqué des sources proches du dossier au quotidien des affaires américain. Les discussions en sont encore à un stade préliminaire, aucun investisseur ne s'étant engagé à apporter de fonds pour l'instant.

A titre de comparaison, le réseau social Twitter, qui contrairement à Uber est coté à Wall Street, affiche actuellement une valorisation boursière d'un peu moins de 25 milliards de dollars.

Alternative aux taxis traditionnels

Uber avait déjà recueilli 1,2 milliard de dollars lors d'un précédent tour de table début juin, qui valorisait déjà l'entreprise à l'époque à 17 milliards de dollars.

Uber est surtout connu pour son application mobile de location de voiture avec chauffeur, pensée comme une alternative aux taxis traditionnels. Elle se sert de la géolocalisation pour mettre l'utilisateur en contact avec un véhicule se trouvant aux environs, Uber encaissant une commission sur le prix de la course.

Fondée en 2009 en Californie, Uber est désormais présente dans plus de 200 villes et 45 pays, et son patron et co-fondateur Travis Kalanick a affirmé que ses revenus doublaient tous les six mois. Son expansion rapide crée toutefois de fortes tensions avec les taxis traditionnels, notamment en Europe.

D. L. avec AFP