BFM Business

Tim Cook dévoile les projets d'Apple dans la voiture autonome

Pour Tim Cook, l'intelligence artificielle est "la mère" des technologies pour créer une voiture autonome.

Pour Tim Cook, l'intelligence artificielle est "la mère" des technologies pour créer une voiture autonome. - Justin Sullivan - Getty images north America/AFP

Dans un entretien à Bloomberg, le patron d'Apple a officiellement confirmé ce que tout le monde savait. Le groupe californien prépare une intelligence artificielle pour les voitures autonomes.

Quelle méthode va adopter Apple pour se lancer dans la bataille de la voiture autonome? Jusque-là, Tim Cook entretenait le doute. Mais le patron d'Apple a enfin dévoilé la stratégie de son groupe, qui repose sur le projet Titan, dans un entretien donné à Bloomberg, en y affirmant clairement qu’Apple développait une intelligence artificielle (IA) pour les voitures autonomes. "Nous estimons que ce projet est à l’origine de tous ceux qui touchent l’IA et c’est l’un des plus difficiles à élaborer".

En effet, Apple s’y est déjà repris à plusieurs fois pour mener à bien son projet. Au départ, l’Apple Car est née de l’imagination de Steve Jobs qui, à l’époque, envisageait de créer une voiture équipée des technologies Apple pour s’orienter, s’informer ou écouter de la musique. Avec Tim Cook, le groupe a eu pour ambition de créer une voiture autonome. Pour cela, un millier d’ingénieurs ont été recrutés (en débauchant notamment chez Tesla et Google) pour travailler sur le projet Titan. L’ambition était à l'origine de devenir le 4e constructeur automobile du monde, non pas en nombre d'immatriculations, mais en valorisation boursière, comme le précise Tim Cook.

Un cerveau doté d'une intelligence artificielle

Le groupe de Cupertino semble avoir revu ses ambitions à la baisse et s’est séparé d’un grand nombre d’experts de l’automobile. Apple veut maintenant se concentrer sur son savoir-faire technologique en développant un système de pilotage reposant sur une intelligence artificielle. Un système qui pourrait être proposé à des constructeurs "traditionnels", mais pourrait aussi servir à équiper des flottes de VTC. L’an dernier, Apple a investi 1 milliard de dollars dans Didi, le concurrent chinois d’Uber et Lyft.

Même si le projet de lancer une Apple Car semble apparemment abandonné, les recherches d’Apple dans les systèmes de pilotage semblent bien avancées. En avril dernier, le groupe a reçu l’autorisation des autorités californiennes pour tester sur route des voitures sans chauffeur équipées de ses technologies. Et, quelques jours plus tard, des passants ont diffusé sur les réseaux sociaux des images de Lexus bardées des systèmes d'Apple.

Pascal Samama