BFM Business

TGV chinois : la folie des grandeurs

Le TGV chinois qui relie Canton à Pekin bat tous les records

Le TGV chinois qui relie Canton à Pekin bat tous les records - -

La ligne Pékin-Canton est la plus longue du monde, le réseau ferroviaire à grande vitesse chinois le plus vaste, les investissements colossaux. Tout cela pour un train dont sera exclue la majorité de la population.

Plus de 2 000 kilomètres en huit heures : la ligne de TVG la plus longue du monde a été inaugurée ce 26 décembre en Chine. Un train qui relie Pékin à Canton, dans le sud du pays avec 35 arrêts sur le parcours.

Les autorités veulent effacer le souvenir de la collision de deux trains en juillet 2011, qui avait coûté la vie à une quarantaine de personnes, et assurent qu'ils ont progressé dans le domaine de la sécurité. Le pays compte désormais le plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse au monde, avec plus de 9000 kilomètres de rail. Un réseau bâti à grands coups de milliards.

8 milliards d'euros d'investissement

Rien que le mois dernier, la Chine a dépensé plus de 8 milliards d'euros dans les infrastructures ferroviaires. Et le train qui relie la gare de Pékin-Est à Canton est à l'image de cet investissement colossal.

Un TVG tout blanc, un design arrondi, proche du Shinkansen japonais. Mais il ne faut pas s'y tromper, il a été entièrement conçu et produit par une entreprise d'Etat chinoise, grâce notamment au plan de relance représentant plus de 100 milliards d'euros, lancé en septembre dernier.

L'intérieur du train ressemble à celui d'un avion de ligne. Des écrans de contrôle au plafond, des sièges rouge vif, des hôtesses. Et pour la business class, des rames plus aérées, des sièges totalement inclinables et équipés d'écrans individuels.

Les prix des billets ont été tirés à la baisse : 800 yuans pour effectuer les 2 000 kilomètres qui séparent Pékin et Canton en première classe, soit un peu plus de 100 euros. Un prix qui reste tout de même inaccessible pour la grande majorité des chinois, qui gagnent en moyenne 360 euros par mois...

Pierre Rigo