BFM Business

Tesla atteint son objectif de production pour la Model 3… et se fait (gentiment) chambrer par Ford

Elon Musk a annoncé avoir atteint l’objectif de 5000 Model 3 produites par semaine que s’était fixé l’entreprise pour la fin du deuxième trimestre. L’occasion pour un dirigeant de Ford de se moquer gentiment sur Twitter d’un niveau qui reste relativement faible pour les grands constructeurs mondiaux.

La rumeur courait depuis quelques jours mais Elon Musk a finalement bien confirmé l’information. Dans un mail envoyé aux salariés, le patron de Tesla s’est félicité d’avoir atteint les 5000 Model 3 produites par semaine lors de la dernière semaine du deuxième trimestre qui s’achevait ce dimanche 1er juillet.

"7000 voitures, 7 jours"

Ce seuil de 5000 unités produites par semaine de ce modèle, qui incarne la montée en puissance de la marque de voitures électriques américaine, était initialement prévu pour fin 2017. Mais les difficultés de production avait contraint Tesla à repousser cet objectif à la fin du deuxième trimestre. Depuis, Elon Musk avait mis en avant ce niveau de production comme un passage obligé vers la rentabilité, attendue pour les deux derniers trimestres de 2018, une première dans l’histoire financière de Tesla. Ce seuil avait aussi été évoqué pour la mise en vente de la Model 3 d’entrée de gamme, à 35.000 dollars, alors que pour le moment il faudrait débourser au minimum 44.000 dollars.

Comme à son habitude, Elon Musk s’est également fendu d’un tweet dans lequel il ajoute à la berline compacte Model 3, la production des autres modèles Tesla, la berline Model S et le SUV Model X: "7000 voitures, 7 jours", ajoutant un "Tesla Team" entouré de cœurs.

Un tweet gentiment raillé par un dirigeant de Ford. Steven Armstrong, directeur général des zones Europe et Moyen-Orient a ainsi posté le message suivant: "7000 voitures en 4 heures" suivi d’un "Ford Team" entouré d’émojis cœurs.

S'il faut prendre cette parodie du tweet d'Elon Musk avec humour, il convient de rappeler que les deux entreprises n'ont pas vraiment le même parcours. Ford a été fondée en 1903 et a donc accumulé une certaine expérience dans la production automobile avec plusieurs sites de production à travers le monde. De son côté, Tesla, née en 2003, a acquis son usine de Fremont (Californie) en 2010 et y a démarré sa production en 2012, avec la Model S.

Encore 420.000 précommandes à satisfaire

La marque spécialisée dans l’électrique poursuit donc son développement. Dans un communiqué publié ce lundi 2 juillet, Tesla donne le détail de sa production au deuxième trimestre. Les 53.339 véhicules produits représentent une hausse de 55% par rapport au premier trimestre 2018. Et pour la première fois, la production de la Model 3 (28.578 unités assemblées), a dépassé celle cumulée des Model S et Model X (24.761 unités). Tesla s’attend désormais à atteindre 6000 Model 3 produites par semaine à la fin du mois d’août.

Ce bilan à la moitié de l’année donne également l’occasion de faire un point sur les réservations de Model 3. Tesla indique en avoir encore environ 420.000 à satisfaire, après avoir déjà livré 28.386 exemplaires.

"Les 12 derniers mois ont été les plus durs dans l’histoire de Tesla et nous sommes extrêmement fiers pour tous nos salariés d’avoir atteint ce niveau de production de 5000 unités de Model 3, souligne le communiqué. Ce n’était pas facile mais cela en valait définitivement la peine."
Julien Bonnet