BFM Business

STX France "ne gagnera pas d'argent" sur son contrat avec Royal Caribbean

Le contrat passé avec Royal Caribbean permet de donner du travail sur trois ans à 3000 employés

Le contrat passé avec Royal Caribbean permet de donner du travail sur trois ans à 3000 employés - -

La commande signée avec Royal Caribbean va permettre aux chantiers navals de Saint-Nazaire d’assurer leur activité sur trois ans. Mais pour être rentables, les chantiers navals ont besoin de glaner d’autres contrats.

Les chantiers navals STX France de Saint-Nazaire ont reçu une commande historique de Royal Caribbean pour un paquebot géant, jeudi 27 décembre.

Une très bonne nouvelle pour les anciens chantiers de l'Atlantique, qui risquaient de boucler une deuxième année d'affilée sans commande.

Le contrat vaut environ un milliard d'euros, et représente le travail de 3 000 personnes pendant trois ans. Le directeur général de STX France, Laurent Castaing, peut donc envisager des embauches, lui qui emploie un peu plus de 2 000 salariés.

Mais pour décrocher ce contrat et préserver l'emploi, il a dû consentir des rabais importants. "Cela a été une bataille extrêmement difficile sur le prix. Nous avons dû faire des efforts, ce qui fait que sur cette commande, a priori, nous ne gagnerons pas d'argent et nous n'en perdrons pas", révèle-t-il.

Vers de nouveaux contrats?

Financièrement, les chantiers de Saint Nazaire ont donc besoin de plus. "Il y a des moments dans une vie où il faut savoir prendre des commandes, si on arrive à prendre d'autres commandes à côté, l'ensemble du système peut devenir bénéficiaire", poursuit Laurent Castaing.

Il a également confié à la rédaction qu'il’ avait d'autres dossiers commerciaux en cours de négociation, dont certains pourraient aboutir dans les trois mois qui viennent.

Dorothée Balsan