BFM Business

Stationnement, Vélib', RER: ce qui attend les Franciliens en 2018

Le nouveau Vélib' va être décliné en deux modèles: un vélo vert mécanique et un vélo bleu électrique.

Le nouveau Vélib' va être décliné en deux modèles: un vélo vert mécanique et un vélo bleu électrique. - Eric Fefferberg - AFP

2018 arrive avec son lot de nouveautés dans les transports franciliens, du montant des amendes de stationnement, à l'arrivée du Vélib' électrique, en passant par l'automatisation du RER A.

Réforme du stationnement, attention aux amendes

Les automobilistes qui préféraient prendre le risque de ne pas payer le parcmètre vont sans doute revoir leur stratégie. Les communes ont désormais la possibilité de fixer le montant des PV, appelés FPS (forfait post-stationnement) et les tarifs vont grimper.

A partir du 1er janvier, leur montant sera ainsi de 35 à 50 euros à Paris et les agents verbalisateurs auront la possibilité de dresser deux FPS par jour, soit jusqu'à 100 euros. Autour de la capitale, la plupart des communes ont choisi des amendes autour de 30 euros. Certaines ont quant à elles décidé de passer au stationnement gratuit et donc de supprimer les amendes.

Vélib' passe à l'électrique et augmente ses tarifs

Nouveau look pour les Vélib'. La version 2 des vélos en libre-service fait son entrée ce lundi à Paris et progressivement dans une soixantaine de communes. Il sera décliné en vert pour le modèle mécanique et en bleu pour la version électrique. Mais avant même son lancement officiel, le Vélib' est annoncé avec du retard. Alors que des travaux ont été entamés depuis le mois d'octobre pour changer toutes les bornes de stationnement, seulement 100 stations seront opérationnelles au 1er janvier, contre 300 prévues initialement. 1400 stations doivent être mises en service d'ici le printemps. 

L'arrivée du nouveau Vélib' est aussi accompagnée d'une hausse de tarifs. L'ancien abonnement annuel à 29 euros est remplacé par un abonnement mensuel à 3,10 euros soit 37,20 euros par an. Les tarifs à la journée changent également. Un nouveau forfait vélo électrique fait aussi son apparition.

Pistes cyclables, les chantiers se poursuivent

Les aménagements cyclables vont encore se poursuivre cette année, dans le cadre du plan vélo de la ville de Paris. L'un des grands chantiers, la création d'une piste bidirectionnelle rue de Rivoli, doit s'achever au printemps 2018. Séparée de la circulation, cette voie cyclable permettra de relier la place de la Concorde à la place de la Bastille.

Une piste cyclable doit aussi voir le jour sur les Champs-Elysées. La mairie de Paris a un temps envisagé une piste située au centre de l'avenue. Un choix contesté par les associations de cyclistes, inquiets de la dangerosité de cette option. C'est finalement l'option d'une piste latérale qui a été retenue. Les travaux devraient débuter à l'été 2018.

Le RER A passe en pilotage automatique

Au second semestre 2018, le RER A doit passer en pilotage automatique. Les conducteurs seront toujours à bord pour superviser la conduite ainsi que pour contrôler la fermeture des portes. Selon la RATP et la SNCF, le pilotage automatique doit permettre de perfectionner la qualité de service en améliorant la régularité des trains. L'automatisation du RER A est une première mondiale pour une ligne ferroviaire à plus d'un million de voyageurs par jour. 

Travaux sur le RER B, la fin des pannes? 

  • Le transformateur électrique de Drancy, qui alimente toute la section nord du RER B, va être remplacé en février. Ces travaux devaient initialement se tenir en juin, mais d'importantes défaillances ont poussé la SNCF à avancer le planning. En octobre dernier, un incident dans ce transformateur a entraîné de grosses perturbations pendant trois jours. Une nouvelle panne est survenue début décembre. Jusqu'au mois de février, le RER B reste à la merci de nouveaux incidents en raison de la vétusté du transformateur de Drancy. 

Le tramway T3 arrive Porte d’Asnières

Initialement attendue fin 2017, la mise en service du tramway T3 Porte d'Asnières interviendra fin 2018. Il sera alors possible de rallier Porte de la Chapelle à Porte d'Asnières en 13 minutes seulement. En tout, huit stations sont créées dans les 17e et 18e arrondissements.

Les travaux ne sont pas pour autant terminés sur le T3, puisque son prolongement à l'ouest a été validé début décembre. A l'horizon 2023, le T3 s'arrêtera Porte Dauphine.

Carole Blanchard