BFM Business

Sixième jour de grève à la SNCF, légères perturbations

Le trafic restait légèrement perturbé lundi à la SNCF, surtout dans le sud-est de la France, au sixième jour de grève des cheminots à l'appel de la CGT et de Sud-Rail. /Photo prise le 7 avril 2010/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Le trafic restait légèrement perturbé lundi à la SNCF, surtout dans le sud-est de la France, au sixième jour de grève des cheminots à l'appel de la CGT et de Sud-Rail. /Photo prise le 7 avril 2010/REUTERS/Jean-Paul Pélissier - -

Le trafic reste légèrement perturbé ce lundi à la SNCF, surtout dans le sud-est de la France, au sixième jour de grève des cheminots.

PARIS (Reuters) - Au sixième jour d'une grève à la SNCF pour l'emploi et les salaires, la direction de l'entreprise publique a proposé lundi aux syndicats une table ronde le 21 avril.

La proposition a été rejetée d'emblée par la CGT-Cheminots, première organisation syndicale de la SNCF, qui réclame des négociations immédiates.

Dans une lettre envoyée aux syndicats CGT, Unsa, Sud-Rail et CFDT, le P-DG de la SNCF Guillaume Pepy propose d'organiser une "table ronde" consacrée à l'agenda social 2010 le 21 avril ou plus tôt si "les conditions de trafic normales sont rétablies".

Selon la direction, le trafic restait légèrement perturbé lundi, surtout dans le sud-est de la France - des estimations contestées par les syndicats.

Après un quasi-retour à la normale durant le week-end, la SNCF a annoncé des perturbations un peu plus importantes, comparables à celles de vendredi.

Lundi, le trafic était "conforme aux prévisions", a déclaré une porte-parole de l'entreprise.

Sur le réseau d'Ile-de-France, 90% des trains devaient circuler en pointe et en journée. Pour les TER, le trafic devait être de 78% en moyenne sur l'ensemble des régions.

Pour les TGV, 83% des trains circulaient sur les liaisons Sud-Est et province-province. Le trafic était normal pour les autres TGV. Pour les trains Intercités, le trafic était de 73% et pour Téoz, de 57%.

"JUGE DE PAIX"

Le trafic international était normal sur Eurostar, Thalys, et sur les trains à grande vitesse à destination de l'Allemagne.

Dans le RER, le trafic était perturbé lundi sur les lignes B et D, où la direction de la SNCF comptait deux trains sur trois.

La CGT-Cheminots et Sud-Rail, qui ont appelé à une grève illimitée pour exiger de nouvelles négociations sur les salaires et le recrutement, affirment que le conflit est loin d'être terminé.

Didier Le Reste, le secrétaire général de la CGT-Cheminots, a réclamé sur France Info des négociations "dès aujourd'hui".

"Les prévisions de trafic à la SNCF sont fausses", a dit le leader syndical, pour qui la direction de l'entreprise ne fait que "dissimuler la poussière sous le tapis sans arrêt".

Selon lui, quand la SNCF annonce que 78% des TER roulent, ce sont en réalité "des bus ou des cars qui circulent".

Le directeur des ressources humaines de la SNCF, François Nogué, a démenti ces propos lors d'une conférence de presse.

"Il y a quand même un juge de paix : c'est les trains qui roulent, c'est la réalité du trafic", a-t-il déclaré.

Pour mardi, la SNCF prévoit que 90% des Transilien circuleront, 79% des TER, 82% des TGV, 71% des Intercités, 58% des Corail et Téoz.

Le trafic international sera normal sur les lignes Eurostar Paris-Londres, Thalys Paris-Bruxelles et sur les TGV à destination de l'Allemagne, dit-elle.

Elizabeth Pineau, Thierry Lévêque, édité par Sophie Louet