BFM Business

Scandale Volkswagen: pas d'autres moteurs concernés

-

- - Paul J.Richards

Le logiciel truqueur à l'origine d'un scandale planétaire n'a finalement pas été employé sur un deuxième type de moteur diesel plus récent, a annoncé le constructeur à l'issue d'examen.

Le logiciel truqueur installé sur onze millions de voitures du groupe Volkswagen n'a pas été employé sur un deuxième type de moteur diesel plus récent, a annoncé jeudi le constructeur. A l'issue d'un examen approfondi, le constructeur automobile Volkswagen a dissipé jeudi les soupçons de trucage sur le modèle EA288, selon un communiqué du groupe cité par l'agence DPA.

"Il est maintenant clair" que le logiciel truqueur dont Volkswagen a avoué la présence sur les moteurs de type EA189 "n'est pas installé" sur les moteurs de la génération suivante, appelée EA288, selon le communiqué cité par l'agence allemande. Le groupe avait précédemment indiqué procéder à des vérifications sur ce moteur EA288.

Le nombre de moteurs concernés encore inconnu

Un peu plus tôt, le constructeur avait indiqué que "les niveaux d'émissions du moteur EA288 faisaient l'objet d'examens supplémentaires", mais uniquement ceux avec la spécification Euro-5. Depuis le début du scandale, qui a éclaté il y a un mois, un seul type de moteur diesel, le modèle EA189, était incriminé. Le EA288 est le successeur du EA189. 

Le porte-parole de Volkswagen a toutefois assuré que les modèles EA288 de spécification Euro-6, la toute nouvelle génération qui obéit aux normes d'émissions de l'UE entrées en vigueur l'an dernier, n'étaient pas concernés.

Volkswagen a avoué le mois dernier que les moteurs diesel de 11 millions de véhicules dans le monde étaient équipés d'un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution, précipitant l'entreprise dans la pire crise de son histoire et la forçant à un gigantesque rappel qui lui coûtera des milliards.

Y.D. avec AFP