BFM Business

Rolls-Royce va supprimer 2.600 emplois

Rolls Royce espère que ces réductions d'effectifs vont lui permettre d'économiser jusqu'à 80 millions de livres par an.

Rolls Royce espère que ces réductions d'effectifs vont lui permettre d'économiser jusqu'à 80 millions de livres par an. - Justin Tallis - AFP

Le motoriste britannique a annoncé, ce mardi 4 novembre, un plan de réduction de ses coûts qui va l'amener à diminuer ses effectifs de 2.600 postes dans les 18 mois à venir. La plupart de ces suppressions seront ainsi effectuées en 2015.

Rolls-Royce va tailler dans ses effectifs. Le motoriste britannique a annoncé, ce mardi 4 novembre, un vaste plan de réductions de ses coûts qui va l'amener à supprimer 2.500 postes dans les prochains 18 mois. Au total, le groupe emploie 55.000 personnes dans 45 pays du monde.

L'essentiel de ces suppressions de postes aura lieu en 2015, précise le groupe dans un communiqué.

Elles visent, pour l'essentiel, l'activité aérospatiale de la société. Rolls-Royce explique ainsi que "de grandes équipes d'ingénierie étaient nécessaires pour le développement des moteurs Trent 1000 et Trent XWB", qui équipent respectivement les nouveaux avions de ligne Boeing 787 et Airbus A350.

"Ces programmes importants entrent désormais dans leur phase de production, ce qui réduit nos besoins en ingénierie", poursuit l'entreprise.

D'autres mesures à venir

Son directeur général, John Rishton a prévenu que les mesures annoncées ce mardi "ne seront pas les dernières". "Toutefois elles contribueront à faire de Rolls-Royce une entreprise plus forte et plus rentable".

Le groupe évalue à 120 millions de livres (154 millions d'euros) le coût de cette restructuration lors des deux ans à venir. "Nous espérons des économies de 80 millions de livres en année pleine lorsque ces mesures auront été mises en oeuvre", a par ailleurs estimé Rolls-Royce.

De nouveaux sites pour améliorer la productivité

Le groupe a ajouté "avoir ouvert plusieurs sites de top niveau, comme à Crosspointe aux Etats-Unis, et au Royaume-Uni à Rotherham et Sunderland". "Ces nouveaux niveaux de productivité et d'efficacité nous permettent d'améliorer notre compétitivité", a-t-il ajouté.

Rolls-Royce a en outre souligné que sa réorganisation en deux grands pôles, aérospatial et terrestre/maritime allait lui permettre de "réduire les échelons hiérarchique et les coûts".

Le mois dernier le groupe avait lancé un avertissement sur résultats en annonçant que ses revenus pour 2014 devraient être entre 3,5 et 4% plus faible qu'initialement attendu. Rolls-Royce avait alors cité l'impact des sanctions économiques contre la Russie et une mauvaise conjoncture économique pour justifier cette annonce.

J.M. avec AFP