BFM Business

Renault victime du nouveau bonus-malus

Le durcissement du bonus-malus va toucher Renault

Le durcissement du bonus-malus va toucher Renault - -

Le gouvernement va durcir le dispositif du bonus-malus pour 2014. Et le principal constructeur à en faire les frais serait Renault selon les informations de BFMBusiness.

Cette année encore le bonus-malus automobile ne sera pas à l'équilibre. Sur les 9 premiers mois de l'année, le déficit dépasse déjà les 100 millions d'euros. Le gouvernement va donc, comme tous les ans, durcir le dispositif pour 2014.

Et selon nos informations, c'est Renault qui va en faire les frais. Clio et Captur sont les deux modèles qui tirent les ventes de Renault. Et bien, à partir du 1er janvier, ces deux véhicules perdront leur bonus. A l'inverse le Scénic, l'Espace ou encore la gamme Renault Sport vont se retrouver frappés d'un malus plus élevé qu'aujourd'hui. Il va grimper jusqu'à 900 euros.

Certains modèles de Dacia, comme la Sandéro et le Duster, jusque-là épargnés, vont être taxés. Il s'agit des véhicules les plus rentables dans le groupe Renault.

Aide moins avantageuse pour la voiture électrique

Enfin, si le gouvernement va continuer de soutenir le développement de la voiture électrique, l'aide sera un peu moins avantageuse. Le bonus accordé à l'achat d'une Zoé sera ramené de 7.000 euros à 6.300 euros.

Au-delà de la répercussion sur les ventes, le durcissement du dispositif risque surtout d'avoir un impact sur la production automobile en France. En effet les Scénic, Espace et Zoé de Renault sont toutes fabriquées dans des usines françaises.

Mathieu Sévin