BFM Business

Renault va produire des utilitaires Fiat en France

L'usine Renault de Sandouville est l'une des trois qui pourraient accueillir la production du futur utilitaire Fiat.

L'usine Renault de Sandouville est l'une des trois qui pourraient accueillir la production du futur utilitaire Fiat. - -

Les deux constructeurs ont signé, ce mardi 22 juillet, un accord grâce auquel Renault va produire, en France, des utilitaires légers dessinés par Fiat et qui porteront le logo de l'Italien.

C'est une bonne nouvelle pour le made in France, se félicite-t-on chez Renault. Le constructeur français et son homologue italien annoncent, ce mardi 22 juillet, avoir signé un accord de partenariat pour co-construire un utilitaire léger. Un modèle fabriqué dans les usines française de Renault.

"Le style du véhicule sera développé par Fiat", lit-on dans le communiqué. Autrement dit, "l'enveloppe extérieure du véhicule sera dessinée par l'Italien", précise un porte-parole de la marque au losange. Mais il sera "fabriqué par Renault en France à partir du deuxième trimestre 2016", détaille le communiqué.

Les accords de compétitivité portent leurs fruits

Reste à savoir combien de véhicules sont concernés, et où aura lieu leur assemblage. Renault explique ne pas vouloir communiquer ces informations pour le moment, mais attendre la rentrée de septembre. Le contrat a été signé aujourd'hui, et ses détails ne sont pas encore tout à fait arrêtés.

On peut toutefois présumer que l'une des trois usines françaises de la marque qui construisent des camionnettes et des fourgons récupérera le bébé. Ce pourrait être le site de Batilly, en Moselle, sur les lignes de productions du Renault Master, à Sandouville en Normandie, où est assemblé le Renault Trafic, ou encore à Maubeuge dans le Nord, d'où sort le Kangoo.

Un partenariat de plus pour Renault

Renault se félicite en tout cas de ce "nouveau partenariat" via lequel "un concurrent devient partenaire". Pour la direction du groupe, le choix de Fiat d'en faire son partenaire industriel montre que "les efforts de compétitivité de Renault sont en train de porter leur fruit".

C'est surtout un partenariat de plus pour Renault qui les multiplient. Pour le Français, c'est un moyen de faire tourner ses usines, pour le partenaire, la possibilité de disposer de capacités de production sans investir massivement.

D'autres accords similaires ont été conclus ces derniers mois. Avec le groupe Bolloré pour la fabrication de la nouvelle génération d'AutoLib, avec Mercedes et même Nissan: l'allié de Renault fera fabriquer pour l'Europe la nouvelle version de sa Micra dans l'usine de Renault à Flins, à partir de 2016 également.

N.G. et Mathieu Sevin