BFM Business

Renault: Macron redit sa confiance dans Carlos Ghosn

Carlos Ghosn a la confiance du gouvernement.

Carlos Ghosn a la confiance du gouvernement. - Eric Piermont - AFP

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, a déclaré que le PDG de Renault avait "la pleine confiance du gouvernement".

Emmanuel Macron tente d'apaiser les tensions concernant le vote double chez Renault. Interrogé par Public Sénat sur la question de savoir s'il avait "un problème avec Carlos Ghosn", Emmanuel Macron a répondu: "Pas du tout. Carlos Ghosn a la pleine confiance du gouvernement".

Et il a ajouté : "sa stratégie, nous la soutenons, nous sommes à ses côtés, simplement le gouvernement a fait voter une loi sur les droits de vote doubles qui existent dans de nombreux pays (...) nous avons simplement décidé de défendre nos droits".

"Entre 814 millions d'euros et 1.232 millions d'euros"

Principal actionnaire du groupe avec 15,01% du capital, l'Etat français a annoncé la semaine dernière son intention d'acquérir temporairement jusqu'à 4,73% supplémentaires et d'augmenter sa participation jusqu'à 19,74%, afin de "sécuriser les droits de vote double" prévus par la loi Florange. Si le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a informé le PDG Carlos Ghosn de son projet, selon une source de Bercy, la méthode employée par le gouvernement a mécontenté par sa brutalité plusieurs administrateurs du groupe.

Le constructeur a donc convoqué pour ce jeudi 16 avril un conseil d'administration extraordinaire. 

Selon un arrêté de Bercy publié jeudi au Journal officiel, les 4,73% supplémentaires acquis par l'Etat dans Renault représentent un montant qui sera "compris entre 814 millions d'euros et 1.232 millions d'euros".

D. L. AFP