BFM Business

Renault Captur: la Clio en baskets

Le Captur, nouveau SUV de Renault, à l'essai sur les routes du pays basque dans les alentours d'Espelette.

Le Captur, nouveau SUV de Renault, à l'essai sur les routes du pays basque dans les alentours d'Espelette. - -

Le Captur est d'une importance capitale pour Renault, au même titre que son SUV concurrent chez Peugeot, le 2008. Ils appartiennent tous les deux à un marché de niche longtemps délaissé par les Français et pourtant, il est très à la mode et c'est un beau réservoir de ventes.

>> Diaporama: cliquez sur les flèches pour faire défiler les photos

Il faut commencer par dissiper un éventuel malentendu. Le Captur n'est pas 4x4, pas un tout-terrain. Il ne vous permettra pas de traverser un champ fraichement labouré ou de grimper en montagne hors des chemins battus.

Ne pensez pas acheter à bon prix l'équivalent d'un 4x4 passe-partout.
Ne pensez pas acheter à bon prix l'équivalent d'un 4x4 passe-partout. © -

Sur ce modèle d'essai, les pneus de route sont à la peine sur le moindre terrain meuble ou incliné, surtout s'il est recouvert d'herbe un peu grasse. Mais c'est tout à fait normal car le Captur est conçu pour la ville. Ne pensez pas acheter à bon prix l'équivalent d'un 4x4 passe-partout. Il n'en a pas la motricité, sa suspension est trop souple et ses sièges manquent de maintien.

La Clio et le Captur partagent la même base technique mais à part un air de famille indéniable, les deux lignes sont très différentes.
La Clio et le Captur partagent la même base technique mais à part un air de famille indéniable, les deux lignes sont très différentes. © -

Une Clio...différente

Il comblera les habitués de la Clio qui cherchent une voiture au look sympa, plus habitable, avec une position de conduite haute pour dominer la circulation et qui permet de monter les trottoirs ou de s'aventurer sur un chemin sans que jamais les bas de caisse ne touchent le sol.

Ses protections de carrosserie le mettent à l'abri des petits dégâts de stationnement en ville. Et il offre quelques trouvailles de vie à bord qui enchanteront les familles.

Une bouteille renversée? Du chocolat étalé sur le siège? Et hop! On déhousse d'un coup de fermeture Eclair et en machine à 40 degrés.
Une bouteille renversée? Du chocolat étalé sur le siège? Et hop! On déhousse d'un coup de fermeture Eclair et en machine à 40 degrés. © -

Couteau suisse

Pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt? Aux sièges déhoussables avec une simple fermeture Eclair bien sûr! Le petit dernier a le mal des transports ou laisse fondre un biscuit au chocolat sur un siège : pas de problème, on enlève le revêtement de l'assise ou du dossier en dix secondes et hop! En machine à 40 degrés!

La boîte à gants qui tombe sur les genoux du passager et laisse se répandre le contenu à ses pieds? Fini avec la boite à gants-tiroir qui coulisse.

Les gros élastiques oranges, simples mais efficaces et branchés. Ils permettent de ranger les papiers ou petits objets à portée de main.
Les gros élastiques oranges, simples mais efficaces et branchés. Ils permettent de ranger les papiers ou petits objets à portée de main. © -

Look anti-déprime

Oserez-vous la choisir en orange? Il faut être sûr de ne pas se lasser à la longue mais franchement, ça fait du bien de sortir de la grisaille. Même à l'intérieur: avez-vous vu les élastiques d'un bel orange vif au dos des sièges avants pour ranger les dessins des enfants et même les doudous? Simple et efficace, un style déjà vu sur des concept-cars mais jamais en série.

Ajoutez à cela une ligne signée Laurens van den Acker (Clio, Zoé, Dezir...) aux formes généreuses et affirmées faisant presque oublier les Vel Satis ou Laguna, de belles jantes grand format, des décorations de toit personnalisables...

Les revêtements de l'intérieur, le point faible du Captur tant ils sont durs et sonnent creux.
Les revêtements de l'intérieur, le point faible du Captur tant ils sont durs et sonnent creux. © -

La finition intérieure : le point faible

Comme pour la Clio, l'extérieur du Captur semble avoir monopolisé l'essentiel du budget. Le look intérieur est aussi soigné que l'extérieur mais les plastiques sont si durs, si bas de gamme...

On est loin des meilleures finitions avec un revêtement moussé agréable au toucher et qui absorbe les impacts et les bruits. Je veux croire qu'on ne peut révolutionner une gamme en une génération et qu'il faudra attendre la Clio 5, le Captur 2, bref la deuxième génération des créations de Laurens van den Acker, pour juger du projet abouti du talentueux designer, finition intérieure comprise.

Soyons pragmatique: il faut déjà vendre ces Renault, à nouveau désirables, afin de pouvoir investir dans des modèles encore plus ambitieux.

Le Captur avoue vite ses limites quand le terrain devient compliqué.
Le Captur avoue vite ses limites quand le terrain devient compliqué. © -

Pourquoi l'acheter?

Le Captur vous offrira plus d'espace intérieur qu'une Clio pour en encombrement à peine supérieur. Si vous vous ennuyez avec votre Scénic, le Captur vous donnera l'impression de vous encanailler. Si vous aimez la position de conduite haute, comme dans un tout-terrain, vous l'aurez pour pas cher.

Enfin, dans quelques années, votre Captur vaudra sûrement plus qu'une Clio de valeur comparable quand vous voudrez le revendre, car la mode des SUV devrait durer quelques années. Bref, si vous hésitiez entre une citadine et un petit monospace mais que la vision du Captur vous donne le sourire, si vous asseoir à son volant vous laisse penser que le quotidien sera plus gai, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

À LIRE AUSSI:

>> Les projets des constructeurs français pour s'en sortir

>> L'auto-passion, l'automobile par Cédric Faiche

Cédric Faiche