BFM Business

Reconfinement: la SNCF annonce que les trains vont circuler "comme prévu" jusqu'à dimanche

Des centaines de voyageurs se trouvant à bord de trois trains bloqués sur la voie dans le sud-ouest ont vécu une nuit de galère entre dimanche et lundi, la SNCF prévoyant un retour à la normale mardi à midi

Des centaines de voyageurs se trouvant à bord de trois trains bloqués sur la voie dans le sud-ouest ont vécu une nuit de galère entre dimanche et lundi, la SNCF prévoyant un retour à la normale mardi à midi - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

Dès vendredi, et pour toute la durée du reconfinement, les déplacements entre les régions seront interdits, mais une "tolérance" sera accordée pour les retours de vacances de la Toussaint ces prochains jours.

Les trains vont circuler "comme prévu" jusqu'au dimanche 1er novembre pour le retour des vacances de la Toussaint, a indiqué la SNCF ce mercredi soir, après que le chef de l'État a annoncé une nouvelle période de confinement à partir de jeudi minuit.

"Afin d'assurer les retours des vacances de Toussaint dans les meilleures conditions pour les Français dans cette période particulière, SNCF Voyageurs confirme que les TGV INOUI, OUIGO, Intercités, trains internationaux et trains régionaux circuleront tous comme prévu ce jeudi 29 octobre, vendredi 30, samedi 31 et dimanche 1er novembre", a déclaré SNCF Voyageurs dans un communiqué.

Emmanuel Macron a précisé lors de son allocution que les déplacements entre les régions seraient interdits pendant le reconfinement, mais qu'une "tolérance" serait accordée pour les retours de vacances de la Toussaint.

Billets échangeables et remboursables jusqu'en janvier

"Tous les voyageurs doivent être munis de leur titre de transport, et le port du masque continue d'être obligatoire dès l'entrée en gare et durant tout le trajet", a-t-elle rappelé.

Les billets TGV INOUI, OUIGO, Intercités et TER en correspondance sont échangeables et remboursables sans frais jusqu'au 4 janvier prochain, précise le communiqué.

Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir le retour du confinement sur tout le territoire national "à partir de vendredi" et jusqu'au 1er décembre, a minima.

Le chef de l'Etat a averti les Français sur un ton grave que la deuxième vague "sera sans doute plus dure et meurtrière que la première", qui avait fait plus de 30.000 morts au printemps.

Charlie Vandekerkhove avec AFP Cheffe d'édition BFMTV