BFM Business

Rafale: au tour des Émirats arabes unis?

Le Rafale a déjà trouvé preneur dans trois pays à l'export.

Le Rafale a déjà trouvé preneur dans trois pays à l'export. - Khaled Desouki - AFP

Le chef de l'armée de l'air émiratie a indiqué mercredi que les négociations étaient "en cours de finalisation" pour acquérir 60 avions de chasse de la compagnie Dassault. Rien n'a toutefois encore été officialisé.

Après l'Egypte, le Qatar et l'Inde, les Émirats arabes unis sont bien partis pour être le prochain client à l'export du Rafale. Mercredi 11 novembre, le chef de l'armée de l'air de ce pays du Golfe, Ibrahim Nasser al Alaoui a indiqué que les négociations étaient entrées dans leur phase finale.

"Je pense que nous sommes dans la dernière phase des négociations", a-t-il plus précisément déclaré au sujet de la perspective d'un accord sur cette commande.

Un client potentiel depuis....2008

Selon des sources du secteur de la défense, les Émirats souhaitent acquérir 60 exemplaires de l'avion de chasse de Dassault Aviation après s'être intéressés dans un premier temps à l'Eurofighter. Néanmoins, aucune décision finale n'a été prise, toujours selon Ibrahim Nasser al Alaoui. Ce jeudi 12 novembre, une source proche du ministère de la Défense des Émirats a affirmé qu'il espérait annoncer une "bonne" commande ce jeudi qui n'a toutefois pas pu être finalisée. Aucun autre détail n'a été divulgué.

Les Émirats arabes unis sont depuis plusieurs mois un prospect très sérieux du Rafale. Les deux pays sont en discussion depuis 2008 pour cette commande destinée à remplacer les 60 Mirage 2000-9 de l'armée de l'air émiratie. Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, avait profité d'une tournée au Moyen-Orient en mai dernier pour tenter de donner un coup d'accélérateur au dossier.

J.M. avec Reuters